ENGLISH TRANSLATION IS COMING 😉

Plus d’infos 
Instagram : jayedetunis ou jayeenatelier
facebook : www.facebook.com/JayedeTunis

//////////////////////////////////////////                                                                                                   

ENTRETIEN AVEC JAYE.
De Paris à Tunis, rencontre avec un artiste  de qualité dont le travail créatif ne laisse pas indifférent.

//////////////////////////////////////////

09-life

Petite présentation ?

Franco-tunisien, né à Paris, je découvre le graffiti en 1991, en feuilletant « Spraycan art » qui deviendra par la suite le livre incontournable du graffiti . J’ai commencé par le tag dans mon quartier, puis le long de la ligne D quand j’habitais a Evry . Je suis passé du graffiti illégal et ensuite des fresques, ou l’ambiance était un peu plus tranquille .

J’ai eu l’occasion de collaborer avec des marques tel que Adidas, Benetton, Baccardi … J’ai aussi eu l’occasion d’exposer au grand palais pour le
« festival Rue » en 2005 et au Palais de Tokyo en 2007 pour le projet
« Graphology ».

02-graffiiti

Ou vis tu actuellement ?

J’ai toujours vécu en banlieue parisienne puis à Paris. Mais depuis 2012 je suis a Tunis, j’adore Paris et la France, mais j’ai eu envie de changer d’air .

Tu es graffeur depuis de nombreuses années, comment es tu venu a la sculpture?

Je me retrouve un peu dans situation que j’ai connu dans le début des années 90 a Paris, c’est a dire, peindre avec ce qui nous tombait sous la main, sans fat-cap, sans skinny. On se débrouillait comme on pouvait .

Il faut savoir que la plus grosse frustration pour les graffeurs tunisiens, est le manque de matériel .

N’ayant pas de bombes aérosols ni de matériel adéquate sur place, j’ai donc cherché de nouvelles formes d’expression, c’est ainsi qu’en Janvier 2015, une rencontre avec un artiste sculpteur tunisien : Nono (Nouthayel Belkadhi) , m’a donné envie d’apprendre la soudure. J’ai décidé de faire ce que j’ai toujours fait mais de l’exprimer d’une manière différente .

Et puis a force de pratique, j’ai affûté mon style et surtout ma technique. Je suis très curieux de ce qui se passe autour de moi, et j’essaye souvent de voir comment je peux l’appliquer a mon travail . par exemple j’ai un ami qui a un garage de peinture automobile , du coup sur certaines de mes pièces j’ai appliqué des techniques de peinture, et je suis très content du résultat .

11-we-artjpg

06-all-you-need-is-love

Quel matériaux tu utilises?

Pour le le moment essentiellement du métal et du fer, mais je suis ouvert a tout je ne met pas de barrière .

04-love

Quelles différences entre être artiste en France et en Tunisie?

En Tunisie, et surtout après la révolution et cette démocratie naissante le monde de l’art et la création libre sont en devenir, il y’a beaucoup de talents, de compétences mais assez peu de lieu d’expositions et de collectionneurs. Tout est à faire, parfois il faut être à la fois artiste, commissaire, journaliste et vendeur…

D’autant plus que je suis issu du graffiti, et la grande tendance se dirige plutôt vers le « Street-art » , les quelques galeries existantes ne s’intéressent pas forcément à ce que je fais, et proposent plutôt des artistes plus « classique » .

Peut-être un jour, qui sait…

Tes trois artistes préférés?

Difficile de répondre a cette question, J’aime beaucoup d’artistes mais si je devais citer 3 noms, je dirais Jackson Pollock pour l’instinct, Keith Haring, Azzedine Alaïa

08-give-me-five

Qu’est ce que tu écoute quand tu crée?

Je n’ai de style défini, cela dépend souvent de mon humeur, général j’écoute du roots reggae, mais ça peut aller aussi a du Hip-hop des années 90 ou du jazz …

Quel est ton actualité?

Au mois de septembre j’ai eu l’occasion d’exposer mes dernière créations à Paris, avec l’exposition « La maison de la plage » de Hajer Azzouz et une seconde exposition le « Salon des refusés » commissarié par l’artiste Ogre à la Manufacture 111.

Deux de mes sculptures ainsi qu’une série d’affiches ont été acquise par le MuCem, une belle reconnaissance pour moi surtout en sachant que cette acquisition a fait suite à une enquête collecte sur le graffiti en Tunisie.

Je prépare aussi un road trip graffiti en Asie, sinon je continu à bosser a l’atelier en vue d’une expo, mais pas de date précise pour l’instant .

Plus d’infos:
Instagram : jayedetunis ou jayeenatelier
facebook : www.facebook.com/JayedeTunis

13-open-your-mind

Posted by:blendereditor

One thought on “ENTRETIEN / JAYE: From PARIS to TUNIS

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s