Plus d’infos 
Instagram: jerome_jack
http://www.jeromejack.book.fr
https://jeromejack.fr
//////////////////////////////////////////                                                                                                   

ENTRETIEN AVEC JÉROME JACK

//////////////////////////////////////////

Petite présentation?
C’est un vrai challenge ça (rires) ! Je vais essayer de faire simple. J’ai 31 ans et suis d’origine béninoise. C’est un pays situé dans la corne de l’Afrique, à l’Ouest. Je suis un grand fan de photos depuis maintenant une dizaine d’années mais j’ai toujours été fasciné par l’image en général.

Ou vis tu actuellement?
Aujourd’hui je vis à Paris mais plus précisément à la Plaine Saint Denis.

Quel à été ta formation?
En fait je suis parti à la toute base en fac de droit. Je pensais que ça se passait comme dans les films et que je pourrai sauver des gens (rires) mais en vrai c’est énormément de par cœur. Je déteste tout ce qui n’est pas spontané et qui sort juste d’un livre du coup j’ai laissé tout ça tomber et ma mère m’a proposé de faire une école de dessin vu que je dessine depuis tout petit. J’ai donc tenté une école d’art (Ecole Condé) qui de fil en aiguille m’a conduit dans une école de graphisme (ITECOM ART DESIGN). Je me suis spécialisé en 3d, section jeu vidéo et ai mené mon aventure jusqu’au bout et ai obtenu mon diplôme de graphiste 3d.

 

Qu’est qui t’as amené à la photo?
J’ai appris la photo de façon totalement autodidacte mais c’est à ITECOM (mon école de graphisme 3d) qu’en faisant des recherches un jour pour parfaire mon intégration 3d dans le réel (effet spéciaux) que je suis tombé sur une photo qui m’a fait halluciner ! Le traitement de la photo était proche d’un mélange de dessin et de 3d. Je n’arrivais pas à savoir comment ce photographe avait travaillé son rendu. Je maniais déjà un peu Photoshop mais après être tombé sur cette image, je ne lâchais plus le logiciel. Je voulais découvrir tous ses secrets du coup je passais mes journées sur internet à faire des recherches, à harceler mes profs pour savoir comment faire tel ou tel truc. A tel point que mes profs ne m’appelaient plus par mon prénom mais Photoshop (rires). A force de me documenter je découvrais de plus en plus le milieu de la photo et à mes 25 ans, mes amis se sont cotisé pour m’acheter mon premier Reflex (que j’ai toujours d’ailleurs!).

 

Avec quoi tu shootes?
Aujourd’hui je shoote encore avec mon 5D mark II de chez CANON que j’ai acheté deux ans après mon premier appareil. Au fil des années j’ai choisi d’investir dans des objectifs plutôt que dans le boîtier, du coup j’ai un 70-200mm de série L, un 24-70mm série L, un 50mm, un24mm et un 50mm macro.

Tu preferes le studio ou l’extérieur?
Je préfère la photo studio. Je me sens plus à l’aise avec la lumière artificielle que je peux sculpter un peu comme je veux plutôt qu’avec la lumière naturelle qui nécessite en premier lieu d’avoir du beau temps mais on est à Paris (rires). Cela dit aujourd’hui avec le boulot je n’ai pas le choix. Je shoote quand même beaucoup plus en lumière naturelle qu’en intérieur.

Tu as ta société?
Oui j’ai monté ma boîte depuis un petit moment.

Comment vis tu de ton activité de photographe, tu démarches ou c’est par le bouche à oreilles?
Dans mon domaine c’est assez particulier mais ce qui me rapporte le plus de clients c’est quand même le bouche à oreilles.

 

Qu’est ce qui est le plus difficile en tant qu’indépendant?
Je suis photographe de mariage alors je pense que le plus dur c’est quand les clients te contactent et te demandent un devis mais quand tu les appelle pour avoir un maximum d’infos avant de pouvoir faire ton devis ils ne décrochent pas systématiquement. Tu as beau laisser des messages vocaux ils ne te rappellent pas forcément alors tu dois trouver le juste milieu entre le bon prestataire qui appelle pour bien faire son boulot et le gars qui harcèle ses clients du coup c’est parfois très énervant. Après il y a aussi toutes ces cotisations que tu payes à l’Etat que je trouve excessives mais c’est un autre débat (rires).

Quels sont tes sujets préférés?
J’aime beaucoup la mode, le portrait et le spontané (photo reportage).

 

Peux tu nous raconter une anecdote qui t’a marqué sur une séance?
Je ne fais pas énormément de publicité de mon site internet sur les réseaux sociaux mais un jour je me suis dit qu’il fallait que je poste l’adresse de mon site sur Facebook. Ca a boosté le nombre de visites de façon totalement inattendue. Un jour j’ai reçu un mail en anglais d’une femme qui allait se marier. Au début je n’ai pas fait attention en me disant que c’était un robot qui avait réussi à ne pas aller dans mes spams (rires). Quelques jours après j’ai reçu un appel avec l’indicatif de Miami et c’était la femme qui m’avait envoyé le mail juste avant. Là elle m’explique ce qu’elle m’avait dit dans son mail. Elle est tombée sur mon site par hasard (amis d’amis Facebook) et elle a flashé sur mon travail. Elle me propose de couvrir son mariage à Miami dans quelques mois. Je n’en reviens pas jusqu’au jour où je reçois un mail avec ma réservation de vol et AirBnB ! Je n’en pouvais plus de sauter partout de joie (rires).

Ton magazine préféré?
Je n’ai pas de magazine préféré mais il y en a quelques-uns que j’aime bien consulter quand je cherche de l’inspiration. Vogue, GQ, VANITY FAIR, INTERVIEW et POLKA.

 

Tes trois photographes préférés?
Il y en a beaucoup qui sont très bon du coup c’est dur de n’en choisir que trois (rires). Je vais partir sur Henri Cartier-Bresson, Steve McCurry et Aude Lerin, moins connue mais extrêmement talentueuse !

Qu’est ce que tu écoute quand tu shootes?
Ca dépend vraiment de l’ambiance du shooting. Ça peut aller de Syd, à Chris Brown en passant par Bruno Mars et finir avec du Booba (rires). En général je préfère quand même dire à mes modèles de mettre de la musique qui les met à l’aise.

Quel est ton actualité?
Je me suis fait contacter il y a quelques mois par MODE IS ART, une association qui met en avant des artistes coup de cœur. Ils m’ont proposé une expo en collaboration avec quatre autres artistes pour la fin de l’année en cours du coup je travaille beaucoup sur ce thème (un mélange de photo et de dessin). Ça me replonge pas mal dans le dessin que j’avais laissé tomber ; du coup gros challenge et cocktail de créativité !

Ton petit mot de la fin?
Je suis très content que mon travail attire l’œil de certains comme ton magazine BLENDER et MODE IS ART. J’espère que j’aurai encore énormément de propositions de ce genre ! Un énorme merci à toute l’équipe de BLENDER et continuez à faire du bon boulot ! Je suis derrière vous sur Insta et d’ailleurs j’aime beaucoup le shoot avec les statues en 3d en arrière-plan ! Excellente idée !

 
Posted by:blendereditor

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s