En grand fans d’imagerie retro et d’artistes issus de la scène burlesque nous avons rencontré la belle Mara de Nudée pour un très bel éditorial shooté par notre photographe favorite, Eve Saint Ramon. On en a profité pour en savoir un peu plus sur elle, son parcours, sa vie te ses projets.

Site web:

Instagram:
@Maradenudee

Petite présentation?
Bonjour à tous, je suis Mara de Nudée, une artiste pluridisciplinaire : je travaille en tant qu’artiste burlesque, actrice, chanteuse & mannequin détail.
Mara de Nudée est mon nom d’effeuilleuse burlesque, je me suis inspirée de ” La Mara desnuda” de Goya pour ce pseudonyme. Je propose des numéros d’effeuillages raffinés dans lesquels je me mets en scène avec poésie et malice. Je puise mon inspiration dans la première moitié du XXeme siècle et je nourris mes numéros de ma passion pour l’histoire de la mode, la photographie et le cinéma.
Je suis fascinée pour les grandes icônes féminines que sont : Marlene Dietrich, Greta Garbo, Rita Hayworth, Ava Gardner, Cyd Charisse, Mistinguett, Colette, Anaïs Nin, Loie Fuller, Isadora Duncan & Gypsy Rose Lee.

Ou vis tu actuellement?
A Paris !

Quand as tu commencé le chant?
Toute petite je chantais dans une chorale, je faisais beaucoup d’activités et j’ai du choisir alors j’ai privilégié la danse et le théâtre. J’ai repris le chant pendant ma formation professionnelle de comédienne au Studio d’Asnières !

Tu as un groupe ou tu travailles en solo?
Je chante seule et en duo dans « Les Soeurs Papilles » !

As-tu un projet d’album de d’EP?
Non…je collabore seulement avec des chanteurs & des musiciens. J’ai adoré travaillé avec Timothée Aknine, David Enfrein et Jonny Koy sur le morceau “Bright Lights” pour le téléfilm “La main du mal” sur TF1. Autrement, je ne fais que du live !

Tu es aussi actrice, tu préfères le théatre ou le cinéma?
Le cinéma !

Tu as suivi une formation spéciale?
Bien sûr, une fois le BAC en poche j’ai arrêté les cours amateurs de théâtre pour les formations professionnelles : Côté Cour, Le Studio d’Asnières, des stages et même un semestre à la LAMDA à Londres. Impossible de rester sur ces acquis dans les métiers artistiques ! Des que j’ai le temps je fais un stage et je prends un cours de chant, de contorsion/souplesse par exemple…

Quel est le réalisateur avec lequel tu aimerais travailler?
Alejandro González Iñárritu par exemple, j’ai découvert son travail a l’adolescence et j’ai toujours été sensible à son travail. Je pense aussi à Pedro Almodovar et Guillermo del Toro… la liste est trop longue, il y a tellement de réalisateurs/rices de talent.

Un film que tu considères comme un classique?
“All about Eve”, “Jules et Jim”, “Gilda” par exemple. Enfant mon classique, c’était Indiana Jones ! J’étais fascinée par ses aventures… (Je le suis toujours )

Comment es-tu arrivée dans le milieu du burlesque?
A 22 ans, après 17 ans de danse classique j’ai eu envie de changement ! Avec une amie nous sommes arrivées un peu par hasard à un cours donné par une performeuse américaine. Le burlesque a libéré ma créativité, c’est une discipline très riche : tout est possible ! Nous sommes nos propres metteurs en scène, chorégraphe, stylistes, maquilleurs, coiffeurs… Nous apprenons avec l’expérience à devenir très autonomes.

Sur quels genre d’événements on peut te retrouver?
A Paris, je suis une fois par mois sur la péniche La Nouvelle Seine dans le spectacle « Cabaret Burlesque » de Valentina Del Pearls, nous partons également en tournée en France !
Il y a également une soirée trimestrielle que j’adore au Divan du Monde : “Divan Japonais” de Charly Voodoo. Sinon, je travaille beaucoup sur des événements privés et à l’étranger.

Comment sélectionnes tu tes tenues d’effeuillage?
Chaque numéro à un costume qui lui est propre. Quand je crée un nouveau numéro, j’imagine une histoire et je la développe. Je suis une esthète, chaque détail compte. Si je choisis les années 20, je fais des recherches et je m’inspire des grands créateurs de l’époque. Et je fais surtout en sorte que le costume soit pratique et démontable pour voyager au mieux dans le monde entier.

Quel régime tu as pour garder la forme?
Aucun. Je fais un peu du sport, je marche et je mange sainement. J’évite les boissons sucrées au quotidien par exemple… On s’habitue très vite a manger moins sucré, c’est réellement écoeurant et mauvais pour la santé.

Ta plus belle expérience?
Grâce à l’agence Brand Contente, je suis partie en juin dernier à Pékin avec plusieurs collègues. Nous avons travaillé sur un superbe événement pour Tiffany & Co. C’était fabuleux !
Autre événement marquant pour moi, j’ai commencé ce métier en apprenant aux côtés de Dita Von Teese ! C’était en 2009 au Casino de Paris, j’étais son assistante sur scène, son Petit Pierrot ! Très belle expérience !

Au niveau vestimentaire, comment tu définirais-tu ton style?
Rétro essentiellement. Je porte beaucoup de vintage, j’aime l’idée de donner une seconde vie à un vêtement, d’en prendre soin et de lui faire traverser les années.
Je limite mes achats dans les grandes enseignes à bas prix, on pollue beaucoup trop de nos jours. Sans parler des conditions de travail qu’on cautionne en achetant dans ces magasins. Je préfère mettre le prix pour de la qualité et avoir moins de vêtements.

Ton créateur (trice) de vêtement préféré?
J’adore Hervé Léger/Leroux, je porte fièrement les deux robes que j’ai de lui. Quel génie il avait !

Ton magazine préféré?
Blender of course !

Ta paire de chaussure préférée?
J’adore les chaussures, je les collectionne. Il y 6 ans j’ai travaillé pour Pierre Hardy, j’ai véritablement commencé ma collection à ce moment la. J’adore aussi le travail de Burak Uyan pour qui je suis mannequin pied & la Maison Ernest et ses escarpins vertigineux… Je collectionne aussi les souliers vintage. Ma dernière belle acquisition : une paire des années 30 divines et si modernes !

Qu’est ce que tu écoutes en ce moment?
La chanteuse soul/funk Betty Davis, je ne la connaissais pas et je l’écoute en boucle.

Quel est ton actualité?
Je viens de tourner dans le premier long métrage de Lou Jeunet ” Curiosa”, je suis très heureuse de faire partie du casting! ( En tant qu’actrice, je travaille sous le nom d’Anne-Laure Bonet ).
Je me suis envolée pour la Suède où j’ai danser le 31 décembre avec mon partenaire de scène Alekseï Von Wosylius. Nous avons crée début 2017 un numéro d’effeuillage burlesque en duo sur la rencontre fantasmée entre le Loup et le Petit Chaperon Rouge. C’est un numéro hommage à Jean Cocteau et à Tim Burton ! Nous avons la même sensibilité artistique, les contes de fées nous captivent depuis l’enfance ! Nous sommes très heureux de toucher autant le public grâce à ce numéro.

Ton petit mot de la fin?
Merci à tous de vous être intéressés à mon travail et à mon univers ! A très bientôt !

Posted by:blendereditor

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s