Si vous connaissez un peu les soirées burlesques, il est impossible que vous n’ayez pas croisé La Big Bertha. Incroyable personage, elle est passée au studio sous l’objectif de Eve Saint Ramon et on en profité pour en savoir un peu plus son quotidien.

Lien de ton site web:
www.labigbertha.com

Lien de ton compte instagram:
@labigbertha.paris

Petite présentation?
Bertha – Dragqueen à barbe de plus de 2m de haut ça dépends du talon, avec pour originalité: l’effeuillage burlesque, sa grand gueule et faire peur aux antis ❤

Ou vis tu actuellement?
Je vis sur Paris

Quand as tu créé ce personnage de La Big Bertha?
Il y a de ça un petit moment et ça se compte sur les doigts de 3 mains !!!!!

Pourrais tu nous dire ce qu’est le Draglesque?
Pour vous la faire simple,  dans cette communauté famille il y a:
– Le burlesque : ce sont les femmes qui s’effeuillent (d’ou le terme effeuilleuse – comment retirer ses vetements avec sensualité humour et jamais vulgarité)
– Le boylesque: ce sont les hommes qui s’effeuillent
– Et draglesque: ce sont les dragqueens

Tu es performer, acteur, chanteur, quelle casquette tu préfères?
Alors chanteur en salle de bain je tiens a le preciser.
Il est tres difficile de choisir entre ces trois casquettes car elles sont complémentaires et je m’eclate autant en chantant, qu’en jouant ou qu’en  performant… je m’amuse dans tous les cas. Et il y a aussi la casquette de professeur qui me tient beaucoup a coeur. J’enseigne la theatralité burlesque (ou comment créer et faire vivre un personnage burlesque) au sein de la TASSEL TEASE COMPANY (Paris). La transmission c’est super important pour moi, le partage…

As tu suivit une formation particulière?
Formation de comédien principalement puis j’ai beaucoup touché à la danse avec des cours de jazz, de street, de claquettes … Mais la vie reste la meilleure ecole dans le milieu artistique.

Est ce que on pourrait espérer un projet musical?
Pourquoi pas … S’il faut prendre la suite de Nana Mouskouri … je suis là.

Tu te produis en France et à l’étranger?
Yes exactement. j’ai l’immense chance de pouvoir m’exporter que ce soit en Belgique (au Sassy Cabaret et le tout  nouveau Cabaret Mademoiselle) ou en Angleterre. C’est très important je trouve car tu découvres de nouveaux artistes, de nouvelles conceptions du burlesque et leurs interprétations. Tu te nourris énormément de ces rencontres.

Tu organises aussi des events comme producteur, ce n’est pas trop difficile?
Je sors de 12 ans d’agence événementielle donc le fait de lien production au milieu artistique me plait énormement. Justement je pense avoir trouvé mon équilibre la dedans. Organiser,  monter et produire des projets artistique et performer aussi. Pour moi, ce cocktail est parfait . Pourvu que ça dure.

En tant qu’artiste quel est ton statut?
Rien !!!!!!!! Je vais devenir intermittent mais on ne sait jamais … et considère t’on les artistes à leurs justes valeurs en France que ce soit performer ou peintre ou photographe etc ? (oui j’aime balancer des sujets ouverts comme ça)

Quelles sont les plus grosses difficultés pour développer ton  business/ta carrière?
C’est justement cette considération: surtout celle des bookers. Car oui  faisons tomber le rideau,  mais cet art du burlesque est loin d’être gratuit. Les costumes, le make up, le temps de repetition de montage de direction artistique: tout ça a un énorme coût. Pour être clair, si tu dois tout compter un numéro peut revenir entre 2 000 et 5 000€ pour un performer (costumes make up et le temps passé). C ‘est un art qui est très complexe de par sa construction. Et lorsque des bookers proposent des cachets de misère… c ‘est très dur. Car non, nos shows nos numéros qui durent 5/6 minutes ce n’est que la partie émergée de l’iceberg.  Mais heureusement il y a des bookers qui ont cette considération et ce respect du travail de l’artiste: car non, nous ne sommes pas juste en dessous H&M sur une musique trouvée par hasard 10 minutes avant de monter sur scène.

Ta plus belle expérience?
Il y en a trop: Le festival d’Avignon – les rencontres – les tournées

Ton créateur (trice) de vêtement préféré?
Tati ? Non plus honnêtement: ma costumière ANNE CHEVREL (La Fabrique du Hanneton) qui est aussi folle que moi et qui a un soucis de la construction d’un costume et de son utilisation sur scène.

Ton magazine préféré?
Chasse et pêche !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Ta paire de chaussure préféré?
Des tongs en été et charentaises en hiver. Oui oui je te jure … les talons c’est la torture mais ne dit on pas “Il faut souffrir…”

Qu’est ce que tu écoutes en ce moment?
Là à l’instant meme : Juliette Armanet et avant c’était Janet Jackson. Donc très éclectique. 

Petit mot de la fin:
BIG IS NOT ENOUGH!

Posted by:blendereditor

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.