Nous avons rencontré l’une des référence en matière de sneaker: Anna Events. Elle est passé au studio et nous a parlé de son événement “Son Of Sneakers” qui est devenu une agence.

Instagram: 
@annaevents

lien de ton site web:
www.sonofsneakers.fr

Petite présentation? D’ou viens tu?
Je m’appelle Anna, j’ai 32 ans j’ai grandi à Sarcelles dans le 95, pour finir par poser mes valises à 10 min de ma ville natale, je vis maintenant à Pierrefitte-Sur-Seine dans le 93.

Tu te souviens de ton premier contact avec la Hiphop?
Ecoutes, j’ai grandi dans une famille de danseurs et d’artistes, mon père Julien Longomba est artiste et danseur, mon oncle Awilo est un grand un artiste congolais. Mon Grand frère était un breakeur fou plus jeune, mon premier lien avec le hip-hop vient de lui et des clips de musique qu’il regardait alors que nous devions aller dans nos chambres. Et pire encore, quand tu viens de Sarcelles, le Hip-Hop fait parti de ton ADN, les grands de la cité en écoutaient, à pleine puissance dehors, du coup ça fait parti de moi. Et dès que mon cerveau n’est plus alimenté en nouveautés Hip-hop, je me rends compte que je suis en manque.

D’ou te viens cette passion pour les sneakers?
C’est assez drôle parce que de base, je ne suis pas une fan de sneakers. Mais de culture et j’ai bcp aimé l’idée de pouvoir associé la Culture aux Sneakers et de me rendre compte qu’on pouvait en parler en long en large et en travers. Bon après à fortiori je suis devenue fan…. Et victime. Ahaha mais j’essaye d’être attentive à ce que j’achète et aux sous que je dépense.  

Quand as tu créé Son Of Sneakers?
Son Of Sneakers existe depuis 2013, on a commencé par des évènements et nous sommes passés en 2017 en agence créative autour de la Culture Sneakers. Tout ce qui touche les sneakers et leur univers de près ou de loin, nous en sommes attentifs. Cela commence par une soirée entre amis. On regardaient les “blancs ne savent pas sauter”.

A un moment dans le film, je vois apparaître une paire de Air Force Command 180. Et naïvement je demande, « C’est quoi cette paire ? ». Sur les 20 personnes présentes, deux amis me répondent tout naturellement « Une paire de Air Force Command ». Et là je les regarde, et je me dis mais à quoi ils se dopent. On avait les même références, on avait grandit dans les même quartiers, je ne comprenais pas le fait qu’ils maîtrisent cela plus que moi. Et je ne sais pas pourquoi, mais mes questionnements ne m’ont pas lâché. Pendant plus de 10 jours, je cherchais sur Internet, je lisais des articles sur la paire. 1992, c’était pourtant l’époque des Jordan, je ne comprenais pas ce qui se cachait derrière cette paire.

Quelle était l’idée de départ?
L’idée est tjs d’actualité, partager avec le grand public les anecdotes et histoires qui constituent la Culture Sneakers.

Le projet as évolué, c’est devenu une agence sur quoi travaillez vous?
Aujourd’hui nous avons deux angles : en tant qu’agence évènementielle, municipalité ou autre, nous vendons des prestations qui mettent la culture sneakers en avant. 

Et le second angle n’est dédié qu’aux jeunes marques et artistes, sous la forme d’adhésion au collectif, on propose des actions de communications, évènementielles ou parfois on intervient même en tant qu’agent artistique. 

Quel sont les projets sur 2018/2019?
Nous travaillons sur un évènement en septembre 2018 ainsi que sur un très très gros évènement en 2019.

Soyez prêts 😉

Quels sont les difficultés que tu rencontres en tant que créatrice d’entreprise?
La problématique principale part surtout du fait que le concept soit tellement novateur qu’il fait peur. Des fois nous sommes une agence évènementielle, des fois des évènements sneakers, des fois des conférenciers. Après la particularité c’est que la marché du sportswear est tellement régit par des hommes que automatiquement quand en tant que femme, tu viens apporter une nouveauté, on va t’écouter deux fois plus, pour te dire deux fois non.. Ahahaha c’est le jeu !!! 

Est ce que tu arrives a vivre totalement de ton travail?
Pour le moment pas encore, mais nous y sommes dans très peu de temps !! Croisons les doigts

Au niveau vestimentaire, comment tu définirais tu ton style?
La question drôle, en fait je suis très classique, je porte du noir tout le temps et depuis le début de Son Of Sneakers, cette histoire de sneakers m’a eu . Moi qui étais tout le temps en talons…. J’ai dû refaire ma garde robe. ahah

Tes trois paires de sneakers préférées?
Alors je dirais la Nike Air Force Commande “Billie Hoyle” celle par qui tout à commencé.
Converse Chuck Taylor, parce que je suis fan qu’un modèle puisse être aussi intemporel, malgré toutes les évolutions des sociétés mais surtout technologiques.
Et pour finir, je dirais LA Gear Lights, c’est ma madeleine de Proust, c’est aussi celle que je portais quand j’avais 8 ans, et qui m’a inspiré le nom Son Of Sneakers.

Ta marque de vêtement préférée?
Moi qui aime les trucs old school/new school, je dirais levi’s. Une marque intemporelle !!! 

Ton magazine préféré?
Bah je vais dire ….. Blender Magazine en toute objectivité bien sûr !!

Qu’est ce que tu écoutes en ce moment?
Ahah je suis très afro beat en ce moment, mon son du moment est Tiwa Savage ft Omarion Get-it now. Je l’écoute 4 fois par jour.

Ton petit mot de la fin?
Il ne faut pas oublier que peu importe qui tu es, peu importe d’où tu viens, on a tous une paire de sneakers qui nous a marqué….

Posted by:blendereditor

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.