Aminata Crazystyle, c’est une femme d’action. Toujours 100 à l’heure, elle est venue passer une petite heure avec nous pour nous raconter ses projets et sa vie d’artiste.

Instagram: 
@aminatacrazystyle
@ecoleambassadeurdesperance

Site web:
aminatacrazystyle.com
ecole-ambassadeurdesperance.fr

A quel âge as-tu commencé la danse ?
Assez tard 24-25 ans

Que fais-tu actuellement ?
Je gère mon projet d’école de danse. Je donne des cours au Lax studio et mon école de danse: Ecole ambassadeur d’espérance. J’interviens dans des ateliers de danse dans le cadre santé et social. Je gère aussi un collectif de danseurs. Je travaille sur un solo de danse et divers projets qui arrivent bientôt.

Comment définirais-tu ton style de danse ?
A la base je me suis formée pour être sur scène en tant que danseuse interprète puis plus tard chorégraphe.
j’ai une technique de base qui est Hip hop (avec les différentes bases locking, popping, hip hop , break etc…) nourris d’autres influences.
Le style que j’ai développé notamment en free style est issue de mes différentes influences et l’énergie africaine.
J’aime beaucoup partager et rire donc le Crazystyle c’est ne pas se prendre au sérieux. Be yourself be free
Quand je danse je m’amuse, je délire, et je nourris ma danse de mon vécu, des sensations du moment.

Est ce que tu vis a 100% de la danse? 
oui

Quels sont les plus grosses difficultés pour y arriver?
Le plus dur à  mon sens est la confiance en soi et le discernement et la patience. Parfois quand des portes se ferment quelles qu’elles soient (auditions, compagnies, events, plans…) c’est important d’arriver à prendre du recul et persévérer.
D’autres portes, les bonnes s’ouvriront il faut juste continuer de travailler et être patient.
Le discernement est important : est on au bon endroit au bon moment avec les bonnes personnes? Je pense que c’est le gros défi dans la danse. Il ne faut pas se perdre et rester conscient de ce pourquoi on danse, quels sont mes objectifs, mes rêves, suis je en train d’aller dans le bon sens ou est ce que je perd du temps? L’entourage est aussi très important.
Le gros challenge est de s’entourer de personnes bienveillantes et sincères qui ne sont pas constamment focus que sur elles, le game, la danse. Il faut vivre aussi. La vie ne tourne pas seulement autour de la danse. S’ouvrir voyager se nourrir d’autres arts et expériences est très important pour grandir et proposer des choses qui nous ressemblent.

Ton plus beau souvenir de danseuse?
Oulala j’en ai vraiment beaucoup. En compagnie c’est avec Kafig lors des tournées où il y avait des standing ovations c’était impressionnant.
Comédie musicale avec Kirikou et Karaba parce qu’on a tellement rigolé lors des tournées et spectacles.
En battle : Juste debout 2005 quand le public criait à nos passages c’était une sensation bizarre car personnellement je n’étais pas satisfaite de mes passages je sortais de création et j’étais fatiguée mais le public nous a porté.
En show : notre show case à l’IBE avec le groupe Zamounda. Un souvenir de dingue!!! quand on a vu les gens se lever et  crier. Cette scène était impressionnante car on était très attendu, la configuration à plusieurs étages me rappelait  le film Hunger game.
Evénement : performance solo pour les 50 ans de la Fnac la scène était impressionnante et trés belle.
Défilé : Who’s next car une team de danseurs en feu sur plusieurs jours et on a tellement rigolé.
Stage : pour l’accueil des organisateurs au top à Prague, Nuremberg et la Chine.
Juge : Brésil la vibe incroyable! Prague trop bon souvenir.

Est ce que tu a une compagnie?
Non pas encore…

Quel est l’évènement de danse qui t’as le plus marqué ?
IBE car j’ai failli faire un malaise juste avant le show. C’est la 1ere fois que je me suis sentie aussi faible avant de danser. Mais j’ai beaucoup aimé dansé à cet évènement.
Aussi la taille de l’événement, le fait que durant plusieurs jours toute la ville est à l’heure du Hip hop c’est un super concept. L’ambiance est top.

Peux tu nous parler du projet ambassadeur d’esperance? 
Oui c’est une école de danse sous forme associative que j’ai créé il y a 2 ans et 6 mois. L’idée est d’alier l’aspect danse à la solidarité: Les élèves dansent pour un but.
On reverse une partie du prix de tous les cours à des oeuvres humanitaires. 1 trimestre = 1 association ou oeuvre soutenue.
On soutient donc 3 structures humanitaires et /ou social par /an.
Nous sommes actuellement basé à Paris 11ème et 20 ème.
Il y a des cours pour adultes, enfants, et régulièrement des guests interviennent et partagent leur discipline (Hip hop, house, Contemporain Floorwork, Pantsula, Popping, Waacking…)
Ce qui me plait dans ce projet c’est que chacun (enfants, adultes, amateurs, professionnels…) contribuent à aider tout en dansant. C’est un vrai projet de coeur.

Quelle est ta pire blessure ?
un claquage à la jambe.

Quel est le dernier morceau que tu as écouté ?
All in Love de Tedashii

Où vas-tu manger après un entrainement ?
oulalala question piège car j’aime bien manger et partager autour d’un bon repas.
Soit je choisis parmi mes bonnes adresses (voir instagram et Facebook ami-les-bons-tuyaux) soit chez moi.

Tes chaussures préférées pour danser ? 
– Supra
– converses
– Gazelles Adidas

Ton style de vêtements préféré?
J’aime le style chic et classe quand le temps et occasions me le permettent. Sinon fashion street et parfois casual.

Ton magazine préféré?
Je ne lis plus de magazine, alors peut être bientôt blender?

Qu’est ce que tu écoutes en ce moment?
J’accorde beaucoup d’importance à ce qui nourri mon âme. Donc je choisis des musiques qui me « nourrissent » positivement avec des paroles positives. J’évite tout ce qui est insulte etc…
Donc j’écoute beaucoup de gospel urbain, afro gospel, gospel traditionnel ou «worship music ».
Ceux que j’écoute en ce moment : Tasha Cobs, Dena Mwena,Tedashii, De2uce,Cash hollitah, Sean Johnson…
Pour la danse j’écoute aussi beaucoup les bonnes intrus Hip hop.

Tes autres projets  dans les prochains mois?
– solo festival Irlande
– camp de danse Overflow 2eme édition
– divers projets vidéos
– mon solo (version longue)
– organisation d’évènements

Ta devise?
Voici mes 3 clés : Simplicité/efficacité/joie
Ma devise « Rien ne sert de courir il faut partir à point »

Posted by:blendereditor

One thought on “Interview avec Aminata Crazystyle, Danseuse, Chorégraphe et fondatrice de l’Ecole ambassadeur d’espérance.

  1. MERCI pour cette interview! Sa fait du bien de lire et sentir de la simplicité et positive attitude.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.