Originaire d’Orléans, Éléonore est une artiste auteure, compositrice et interprète. On a profité de la sortie de son nouvel EP pour lui poser quelques questions.
Facebook : iam.eleonore
Insta : @iam.eleonore

Petite Présentation, d’où viens tu?
Je suis Orléanaise et je vis à Paris depuis 10 ans maintenant. 

Qu’est ce qui t’a amené à la musique?
Je crois que j’ai toujours été attirée vers elle, et naturellement elle est venue à moi. A travers des rencontres, des jam sessions, de nombreux concerts auxquels j’ai assisté, des artistes qui m’ont bouleversés et m’ont fait dire : c’est cela que j’ai envie de vivre. 

Quelles sont tes influences?
Elles sont multiples en réalité même si la soul est ce qui me berce le plus depuis toujours.  C’est avec Sam Cook, Otis Redding et Ella Fitzgerald que j’ai découvert cette musique. Après, dès lors où la mélodie me prend ou qu’une émotion raisonne en moi j’ écoute. Donc ce peut être du rap, de l’afro, de la bossa, chanson française, du jazz etc. 
Mais la soul quoi..! Ce restera la musique de l’âme pour moi. 

Avec qui as tu travaillé sur ce projet, musiciens, compositeurs?
J’ai principalement travaillé avec mon ami Raphaël Thiery. C’est avec lui que je co-compose mes morceaux, c’est un génie. Il fait les arrangements, et on enregistre, mixe et masterise tout dans son studio. On est complémentaires et on vibre la même sensibilité musicale. On a fait appel à quelques musiciens pour enregistrer la basse où la batterie par exemple. 


Quelles sont les plus grosses difficultés pour une artiste indépendante?
Il faut avoir toutes les casquettes, en indé tu n’as pas l’équipe des maisons de disques derrière toi, donc beaucoup moins de moyens techniques et financiers, moins de poids en terme de promotion. Moins de connexions. Il faut s’armer de patience, et travailler. C’est réellement un travail de longue haleine. 
J’ai la chance d’être entourée d’une manager qui s’occupe de tout cet ” à côté ”, c’est-à-dire contacter les médias, les labels, et de démarcher pour que ma musique se fasse une place. 

Avec cette période compliquée a cause du Covid, quels sont les objectifs pour les prochains mois?
Composer et enregistrer les titres de l’album, créer, continuer à diffuser ma musique virtuellement en attendant de pouvoir faire de la scène et de partager ma musique en réelle et rencontrer le public. 


Qu’est ce que tu écoutes en ce moment?
J’écoute beaucoup de gospel, je fais partie d’une chorale et les harmonies sont incroyables. J’écoute PJ Morton, Yebba, le dernier album de Julien Doré, Georgia van Etten une artiste incroyable, et beaucoup chopin, Erik Satie. Etc. 

Petit mot de la fin?
Hâte d’être sur scène. Le monde de la culture, du monde de la musique et tout le monde que ça englobe a besoin de vibrer et surtout d’être entendu.

Posted by:blendereditor

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.