Instagram: @wallflowernamedperry
Facebook: @victortaylorpmusic

Petite presentation:
Je m’appelle Victor Perry. Je suis un auteur-compositeur-interprète basé à New York. Je suis également professeur d’anglais au collège. J’enseigne actuellement les élèves de 5e à Brooklyn, NY.

Quelle est l’histoire de «Stories»?
«Stories» se concentre sur les conséquences d’une relation et l’impact que quelqu’un a sur quelqu’un d’autre. Souvent, lorsque les relations se terminent, nous avons tendance à blâmer ou à nous concentrer sur ce que les autres ont pu faire sans jamais remettre en question le rôle que nous avons joué. Je voulais vraiment examiner les «bonnes intentions» que nous avons tous même lorsque la «vie» se produit et que nous nous retrouvons apparemment sur des pages différentes et que la perspective de notre personnage est remise en question.

Quelle est votre inspiration lorsque vous écrivez vos paroles?
Mon inspiration pour mon écriture vient d’un lieu d’introspection. Il était une fois, c’était extrêmement inconfortable pour moi de me regarder dans le miroir et de me forcer à me voir pour qui je suis vraiment. Il est tellement plus facile de se forger une identité et de choisir de voir à travers ces lentilles, mais c’en est une autre de retirer ce voile et de se voir tel qu’il est vraiment. Je fais cela avec mon écriture. C’est le reflet direct de qui je suis, à ce moment et dans cet espace.


Dans quel état d’esprit pensez-vous que les gens pourraient écouter votre musique?
Question interessante. Je pense que ma musique est digeste pour toutes les humeurs. Que vous soyez prêt à vous permettre de ressentir de l’introspection ou que vous vouliez avoir un aperçu de qui je suis en tant que personne, cela ne force pas le jugement. Je veux que chaque auditeur fasse l’expérience de son propre sens de l’illumination quand il écoute ma musique de son propre chef, mais cela doit être naturel. Nous sommes des êtres en couches et à cause de cela, je ne pense pas qu’il y ait une «humeur» spécifique dans laquelle quelqu’un doit être pour profiter non seulement de ma musique, mais de toute la musique.

Avec le covid-19, être un artiste est plus difficile que jamais comment gérez-vous cette situation?
Honnêtement, je ne l’ai pas fait. Je me suis permis de simplement respirer. Ce que j’ai vécu, comme je suis sûr que d’autres créatifs l’ont également fait, se concrétise maintenant dans notre art, mais cela n’a pas été forcé. Cette pandémie, le verrouillage, Covid-19 n’a pas mis plus de pression ni de difficulté pour ma propre création artistique, si quelque chose a aidé à améliorer le processus. Pourquoi? Eh bien, j’ai pu enfin être en harmonie avec moi-même. Avant Covid-19, j’étais partout – mentalement, physiquement et émotionnellement. Mais tout cela s’est arrêté. Je n’étais alors nulle part – mentalement, physiquement et socialement. C’est alors que j’ai pu enfin commencer à vraiment voir qui j’étais en tant que personne et mon écriture est devenue beaucoup plus sophistiquée et nuancée. Il y a encore tellement de place pour grandir, mais je ne pense pas que la croissance que j’ai faite au cours de cette dernière année se serait produite si j’avais continué sur la voie que j’avais avant Covid-19. Cela a été une véritable expérience d’humiliation et d’apprentissage.

Décrivez votre son en trois mots
Honnête. Sincère. Réfléchissant.

Nous sommes de Paris, qu’est-ce qui vous inspire notre ville?
Je n’ai jamais été à Paris. Mais je suis conscient de la mode incroyable, mais aussi de la beauté qui vient de et entoure votre ville. Comme tout, je trouve mon inspiration dans la plus petite des choses et dans le cas de Paris, je suis inspiré par son propre sens de l’expression, que ce soit dans l’art, la manière dont vous vous saluez ou la mode.

Quel est votre type de vêtements préféré? Votre designer préféré?
J’aime la mode. Au fur et à mesure que je vieillis et que je suis plus à l’aise avec moi-même, je suis devenu de plus en plus centré sur la mode et l’amour du style moi-même. Je me sens plus en confiance lorsque je suis habillé. J’adore les cols roulés et les blazers. N’importe quelle couleur. Je vais le porter. En fait, mes élèves essayaient littéralement de deviner la couleur du col roulé que je porterais le lendemain à l’école. J’étais souvent surnommée la «fashionista» de mon école et j’inspirais d’autres professeurs à vouloir m’habiller, lol.

J’ai quelques créateurs préférés comme Dior Men’s, Dries Van Noten et JW Anderson. Cependant, actuellement, je suis de plus en plus attiré par Pyer Moss. Le mélange de haute couture et de streetwear correspond à ma marque et à mon son et c’est quelque chose que j’aimerais explorer davantage dans un proche avenir.

Vos projets futurs pour 2021?
Je veux continuer à en apprendre davantage sur moi-même et créer plus de musique. J’écris constamment de nouvelles chansons et je trouve de nouvelles façons d’exprimer qui je suis en tant que personne. J’ai été en train de faire un autre EP mais j’ai l’ambition de faire un premier album, alors restez à l’écoute pour cela. Enfin, j’adorerais signer avec une maison d’édition ou une maison de disques, mais en attendant, tout tourne autour de la musique, de la musique, de la musique.

Posted by:blendereditor

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.