Présentation:
Mon nom est Desh. Je vis aux Pays-Bas – originaire de Zambie. Je suis chercheur en sciences sociales, en art, chercheur, africaniste et musicien. Je ne me dis pas que j’ai réellement étudié ce genre de choses à l’université.

Sais-tu ce qui vous fait choisir la musique?
Oui, je pense savoir ce qui m’a poussé à choisir la musique depuis mon plus jeune âge. J’écoutais beaucoup de musique en général. Mon ami Elliot Mululu me fournissait des VHS et des cassettes bootleg. J’ai beaucoup écouté HipHop pendant de nombreuses années.

Un jour, j’ai entendu un gars rapper ses propres paroles à l’école et il sonnait très bien et je me suis dit «hé! Je peux faire mieux que lui. J’ai écrit quelques raps, j’ai commencé à rapper au coin des rues avec des amis. Je me souviens être allé dans une discothèque pour donner des performances de 5 minutes. Il y avait un DJ appelé Juve Kafunda à Ndola qui me donnait un micro, et je rapperais. C’était drôle, les gens ne se rendaient pas compte que je rappais en direct, ils pensaient que c’était un truc enregistré. Jusqu’au jour où je suis sorti de la cabine du DJ et ils étaient comme “il rappe en fait”. J’ai adoré la réponse.

De là, j’ai rejoint un groupe appelé «The New Pulse», T.N.P., puis je suis allé rejoindre un autre équipage appelé «THE BLACK PACT». Mais tout a changé après que nous ayons formé un groupe de rap Gospel appelé «the Rap Prophets». Nous étions à la télévision, à la radio, dans les journaux et dans les magazines. Il se trouve que nous avons été les premiers à faire ce que nous faisions. Nous avons été l’un des premiers groupes de rap locaux à être diffusé à la télévision zambienne. Nous avons été le premier groupe de rap Gospel à atteindre les niveaux où nous étions. Le reste appartient à l’histoire.

Quel est ton processus créatif?
La plupart du temps, j’écris d’abord, puis j’essaie d’adapter les paroles à un motif, des mélodies ou des flux de rap. Maintenant que j’ai accès au studio, j’écris souvent en studio et j’enregistre immédiatement. Je suis écrivain. J’écris des trucs.

J’avais l’habitude de faire du freestyle en studio dans le passé, mais maintenant, j’écris tout simplement. J’ai encore un carnet à l’ancienne dans mon sac ou ma poche. Je trouve toujours des trucs de dope là-dedans quand je suis coincé avec des idées. Pour moi, ce sont les paroles d’abord, puis la musique – je crée ou trouve un rythme qui, à mon avis, convient à ce que j’essaie de réaliser.

Cependant, mon processus créatif n’est pas celui défini lorsque je fais des installations artistiques ou que je fais de la performance. J’ai étudié ArtScience, je suis allé au département interfaculté de l’académie royale des arts, je suis allé au conservatoire royal de La Haye et j’ai fait des technologies des médias à l’Université de Leiden aux Pays-Bas. Cet arrière-plan a vraiment influencé ma façon de créer de l’art.

L’album s’appelle «Above The Wicked», pourquoi?
(rires) Ha, ha… J’ai entendu quelqu’un prendre «Au-dessus des méchants» pour être le meilleur des meilleurs. On dirait que je dis que je suis le meilleur! Lorsque vous êtes méchant, cela signifie également que vous êtes bon dans tout ce que vous faites.

Mais pour cet album, le titre est né de la chanson que j’ai faite quand je faisais du rap gospel. J’ai fait une chanson intitulée «Dieu est au-dessus des méchants». Je voulais dire littéralement le bien – ou Dieu – sur le mal. Dieu est au-dessus du mal. Bien que j’aie écrit cette chanson il y a des décennies, je pense que le message est juste: c’est bien sur le mal tout du long. D’où «au-dessus des méchants». Pour cet album, cela signifie que les mots de Dieu ou de Jah sont au-dessus du son méchant.

Cependant, vous pouvez prendre les deux explications si vous le souhaitez. (en riant)

Travaillez-vous avec la même équipe sur toutes les chansons de l’album ??
Au début de mon parcours musical, il y avait un homme appelé Chowan qui produisait nos trucs. Plus tard, un membre du groupe est devenu producteur, Joe Chibangu. Il a produit la plupart de nos travaux. Et puis il y avait TK de la production côté rom qui, je pense, sait ce que je veux musicalement.

Mais depuis que je suis passé en Europe, j’ai tendance à utiliser des producteurs différents. Je veux dire que je travaille avec des producteurs australiens, américains, hollandais, anglais, américains, zambiens et zimbabwéens sur cet album. J’aime chanter avec des gens que j’aime personnellement. Je ne fais pas de musique avec des gens avec qui je ne me sens pas à l’aise. J’aime travailler avec différents artistes que j’aime.

Quelle est l’histoire derrière «Sevena Melody»?
HAHAHA, ma femme m’a posé la même question. J’ai initialement appelé cette chanson «savannah». Je n’ai pas beaucoup aimé la chanson. J’ai dû enterrer la chanson pendant des mois. Un jour, j’ai pensé à l’envoyer à mon ami du crime Milz pour lui faire part de ses commentaires. Au lieu de cela, il a renvoyé les commentaires avec un crochet qui est maintenant dans la chanson. J’ai aimé le crochet et j’ai appelé à tort le crochet «Sevena melody you did is dope» en parlant à Milz. D’où Sevena Melody.

Au fait, il y a un artiste jamaïcain de reggae appelé Sevena. J’aime son ambiance, alors j’ai pensé que ça ne ferait pas de mal de garder le titre «Sevena melody». La chanson a deux significations: c’est une expression d’admiration envers une femme et parle également de la fraternité musicale zambienne moderne. Cette chanson a été produite par mon frère zimbabwéen appelé Aykay King. Il est l’un des producteurs les plus cool et talentueux de Zima-zamabwe. (Zimbabwe)

Comment est la scène urbaine en Hollande?
Je sais qu’il existe des segments de la culture urbaine noire partout aux Pays-Bas. Il se passe beaucoup de choses ici mais je ne le suis pas

Connais-tu la scène hip-hop française ?
J’ai une connaissance très limitée de la scène hip-hop française. Je pense que le rap français est largement sous-estimé. Laissez-moi vous raconter une histoire. Il y a longtemps, j’ai partagé une scène avec Positive Black Soul du Sénégal lors de leur visite en Zambie. C’était la première fois que j’entendais du rap en français. J’ai été assez impressionné par le groupe Positive Black Soul. En fait, nous avons interprété deux chansons de clôture ensemble. J’ai parlé à Awadi. Il m’a en fait dit “avec ta voix, tu iras n’importe où”. C’était très agréable / encourageant.

Chaque fois que je pense au hip hop français, je pense aux rappeurs qui parlent de sujets importants tels que les différences raciales et la politique. Je ne parle pas beaucoup de la scène Hip Hop actuelle. Je parle de l’époque de Tarik et Nabil Andrieu (Ademo & N.O.S).

Les choses vont vite dans le hip hop en général, il est difficile de suivre. J’aime Orelsan, Kalash, Vald, Nekfeu, Caballero et Jeanjass Gradur (Wanani Gradi Mariadi), mais aussi des Belges comme Damso et Lous And The Yakuza, qui chantent en français. Je pense que SCH, MHD, GAZO sont cool aussi. Ma compréhension du français est presque nulle mais avec ces gars-là, vous ressentez leur énergie.

Qu’avez-vous fait lors de ces confinements successifs?
En fait, nous sommes toujours dans un certain verrouillage. Pour moi, c’est une vie normale. Je vais travailler, j’écris encore des trucs. Parfois, je zoome avec des personnes qui m’aident à me sentir mieux. J’appelle mes amis et ma famille en Zambie, mais il est difficile de ne pas pouvoir y aller, surtout en ces temps difficiles. Cela a eu des effets négatifs sur de nombreuses personnes.

Votre repas préféré?
J’aime le pap de maïs que nous appelons nshima ou Ubwali Je l’adore avec les haricots, le gombo et le poisson. Je pense qu’au Ghana, on l’appelle fufu, mais c’est fait avec du manioc? Au Zimbabwe, cela s’appelle «sadza», en Tanzanie, c’est «ugali», en Namibie, c’est juste «pap». C’est vraiment le meilleur.

Votre sneaker préférée?
Ma fille m’a convaincu que Bathing Ape Bapesta est le meilleur, et je pense vraiment que c’est le cas. Ça a l’air confortable.

Suivez Desh.DUBS sur les réseaux:
http://deshdubs.com/
https://www.facebook.com/DESH-DUBS-173017102295/
https://www.instagram.com/desh_dubs/
https://twitter.com/dESH_
https://soundcloud.com/desh-3

Posted by:blendereditor

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.