Petite présentation:
Mighloe
est un chanteuse et auteure/compositrice basée à Toronto. Diplômée de The Remix Project et de l’incubateur SOCAN, l’artiste en plein essor a été présentée sur plusieurs plateformes R&B populaires telles que R&B Radar et EscapeTracks. Malgré le confinement en 2020, le spectacle en direct magnétique de Mighloe l’a amenée à se voir confier la commande de se produire en ligne pour la série de concerts «Lillith Flare» du magazine Flare, ainsi que des spectacles diffusés pour les plateformes artistiques de la région du Grand Toronto Artscape TO, The Remix Project et The Rose Theatre de Brampton. .
Artiste d’enregistrement rêveur et émouvant, la voix de Mighloe a la capacité d’apaiser ou de couper jusqu’aux os en fonction de ce que la chanson appelle. Polymathe activement impliquée dans diverses formes d’expression créative, Mighloe est un talent spécial qui fait ses preuves à regarder alors qu’elle commence à émerger sur la scène mondiale.
Son nouveau projet, intitulé «Desperate Times», marquera son troisième album indépendant – le premier qui sera autorisé et soutenu par la maison de disques torontoise Public Records Inc.

Quand as-tu commencé à faire de la musique?
J’ai chanté toute ma vie, mais après un an à l’université, j’ai décidé d’abandonner et de commencer une carrière dans l’industrie de la musique. J’ai trouvé que ma passion pour la création musicale était plus forte que tout ce que je ferais, et je savais que j’avais quelque chose de différent à partager avec le monde. J’ai déménagé de la banlieue à la ville à l’âge de 19 ans et j’ai trouvé un emploi dans une cuisine. Là, tous mes collègues travaillaient dans les industries créatives; y compris le cinéma, la musique et la conception graphique. En apprenant à connaître ces gens et en comprenant que la musique était une chose tangible, je savais qu’une carrière dans le divertissement serait possible si je faisais des efforts et continuais à viser la grandeur. Un ami de la cuisine m’a amené au studio pour la première fois, et après avoir exécuté un simple crochet dans la cabine, j’ai su que c’était fait pour moi. Je n’ai jamais regardé en arrière et 6 ans plus tard, je suis exactement là où je veux être.

Comment sélectionnes-tu tes chansons? Tu as une équipe de producteurs?
La sélection de chansons est toujours un processus amusant lors de la création d’un projet. Pour moi, chaque piste doit avoir un sens dans le parcours de ma vie.
Nous ne savions même pas que nous étions en train de créer un album jusqu’à ce que soudain nous ayons 5 chansons incroyables qui allaient si parfaitement ensemble qu’il était logique de continuer à terminer un projet. Dean Vision et LateNightDrive sont deux compositeurs de musique absolument incroyables, Dean un génie à la guitare et LND l’ingénieur du cerveau. Travailler avec eux sur ce projet a été un processus tellement exaltant.
Les 5 chansons qui étaient à la base de ce projet étaient de nouveaux sons que nous n’avions pas vraiment entendus dans la musique grand public. Ils étaient sombres et rappelaient la vague de synthé des années 80 avec un mélange de rythme et de blues. Pour créer un projet complet, nous avons décidé de briser l’obscurité avec des sons plus légers et plus optimistes, et des voix qui vous ont tous deux appelé et vous ont rappelé à la maison. L’ajout de ces 2 nouvelles pistes a vraiment réuni le tout pour créer le chef-d’œuvre de «Desperate Times» à venir l’été 2021.

Pouvez-vous nous raconter l’histoire de «Don’t Call Me»?
Don’t Call Me a été créé en tant que remplisseur de dernière minute pour le projet qui a fini par devenir un élément de déclaration important. Mon équipe et moi avions eu l’opportunité d’utiliser un studio avec un équipement de haute qualité pendant 4 jours et nous voulions donc nous assurer que nous pourrions utiliser le temps et l’espace au mieux de nos capacités. J’avais une journée de repos et il ne nous restait plus que 8 heures de temps en studio, alors les garçons ont joué ce rythme, et immédiatement j’ai dit que oui, c’est ça. C’est la pièce manquante de l’album. C’était plus funky et plus optimiste que les autres trucs que je faisais et donc je voulais que ce soit quelque chose qui allait vraiment parler à un public. L’idée derrière les paroles est venue d’un endroit où l’on en avait assez des gens qui utilisent et abusent des autres pour ce qu’ils ont. C’était ma façon de dire F vous aux utilisateurs, mais dites-le poliment, “Ne m’appelez pas”. Cela parle vraiment de lui-même.

Un long projet arrive-t-il?
«Desperate Times» est un album de 7 titres, 22 minutes, qui comprend 3 singles; «Don’t Call Me», «Rainy Days» et «Cruel» et bien plus encore. Il arrive cet été 2021.

Qu’aimerais tu que les gens fassent en écoutant tes sons?
Versez une tasse de thé chaud, allumez un encens, asseyez-vous et détendez-vous. Ressentez tout ce qui vous vient et occupez votre espace. Prendre plaisir.

Trois mots pour décrire ta musique?
Un voyage cinématographique, déchirant et coloré

Quelle est la partie la plus difficile pour une artiste cette année de Covid?
J’ai eu la chance de travailler dans un home studio pour la réalisation de ce projet, et mes producteurs et moi avons beaucoup entre eux et je n’ai donc pas eu à lutter pour financer ma création musicale comme tant d’autres artistes incroyables. ont eu à faire. Je reconnais ces difficultés et je suis incroyablement reconnaissant pour l’espace que je dois créer, et je ne peux donc pas dire que Covid a rendu les choses plus difficiles pour moi. Cela m’a cependant enlevé beaucoup d’opportunités de performances rémunérées. La musique live a toujours été ma passion et donc devoir devenir virtuel était bizarre à manœuvrer.

Ton plat préféré lorsque vous êtes en studio?
Je suis un adepte du grignotage, en fait la collation de choix lors de la réalisation de cet album était Kirkland TrailMix avec M & m’s. Oh et bien sûr, je dois avoir le paquet violet de quilles.

Tes vêtements préférés?
J’adore tout ce qui est vintage. Je suis un gros économe, environ 90% de mon placard étant des achats auprès de marchands de partout en Ontario.

Tes baskets préférées?
Je suis un amoureux de Nike, tout le monde doit avoir une bonne Nike Air Force One blanche. Ma paire noire préférée; le Vapo Max.

La ville ou tu rêves de vivre?
J’ai toujours rêvé de vivre à la fois à New York et à Londres ENG pendant un certain temps, mais j’aime ma ville, Toronto élève certains des plus grands talents au monde.

Dernier mot?
Le nouveau single «Rainy Days» de Mighloe sort le 23 avril 2021.

https://www.instagram.com/mighloe
https://www.facebook.com/mighloemusic

Posted by:blendereditor

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.