Processed with VSCO with p5 preset

Qu’est-ce qui t’as poussée à commencer la musique ?
J’ai toujours eu la musique dans les os, que je jouais dans une comédie musicale au lycée ou que je jouais de la batterie dans mon premier groupe au collège. Je suis allé dans ce collège technique à Daytona Beach, en Floride, pour l’ingénierie audio, et j’ai commencé à produire les chansons que j’écrivais. À partir de là, ça a évolué rapidement. Je suis arrivé à Nashville, j’ai terminé mon baccalauréat à l’Université de Belmont en écriture de chansons. Maintenant, je fais de la musique à plein temps.

Joues-tu d’un instrument ?
Oui, j’écris et produis. Mon instrument principal est la guitare, mais je joue aussi du piano, de la basse et des claviers.

Sur quels sujets écrives-tu ?
Cela varie totalement ! J’écris sur ma vie, donc vraiment tout ce qui se passe en ce moment.

Quel est l’histoire derrière “Phase For You” ?
J’ai écrit la chanson avec John The dropout et deux autres écrivains de Nashville, Khiana Mayer et ARLO. Deux talents incroyables. Nous avons écrit la chanson en environ deux heures. C’était super amusant et rapide. Nous avons essayé de capturer une bonne énergie estivale qui, je pense, la rend si spéciale. Cela donne envie de baisser les vitres et de conduire, ou de danser en chaussettes et sous-vêtements dans le salon. Lyriquement, il s’agit de ne pas s’inquiéter avec la personne avec qui vous êtes votre âme sœur, ou si cela va durer éternellement, n’étant qu’un moment dans la vie d’une personne. et ça va 🙂

Quel DAW utilises-tu ?
Protools!

Tes Plugins préférés ?
Omg j’en ai tellement. Pour le chant, je préfère RVox. Pour Lo-fi Drums, j’adore parcourir des simulateurs d’amplis de guitare comme le plugin Waves Guitar Amp. J’aime aussi tous les bundles de Soundtoys.

Tu travailles parfois avec différents producteurs ?
Oui! J’aime collaborer avec d’autres producteurs car cela m’aide à me concentrer sur les aspects lyriques et mélodiques de la chanson. De plus, même si j’aime produire, j’aime aussi beaucoup collaborer.

Quelle est la plus grande difficulté à être indépendante ?
Trouver définitivement des budgets pour les choses. Comme ce clip que nous avons fait. C’est difficile parce que je n’ai pas de label pour me soutenir financièrement, donc nous (le vidéaste et moi) devons vraiment concrétiser toutes nos idées visuelles de manière créative. C’est une lutte, mais peut aussi vraiment amusant.

Comment Pandemie a-t-il changé ta vie d’artiste ?
La pandémie m’a vraiment fait perfectionner mon métier et travailler sur ma production et mon écriture. Je veux dire, pendant quatre bons mois, c’était juste moi dans ma chambre/studio en train d’apprendre à échantillonner et à incorporer différentes textures sonores dans le son de mes artistes. D’une certaine manière, c’était une sorte de bénédiction. J’apprends beaucoup en peu de temps.

Quel est ton plat préféré pendant que vous faites de la musique ?
J’aime Ramon. toute la journée, tous les jours. à toute heure. En studio, notre du studio. les doigts dans le nez.

Des projets pour 2021 ?
J’ai quelques singles dans ma manche, certainement plus de vidéoclips, peut-être un EP ?? 😉

Pour la suivre sur les réseaux:
https://www.instagram.com/soundslikeysa
https://www.facebook.com/soundslikeysa
https://www.soundslikeysa.com

Posted by:blendereditor

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.