Quand as-tu commencé la musique ?
J’ai toujours aimé la musique. Je chante et je joue sur scène depuis l’âge de cinq ans. J’ai rejoint la chorale nationale d’opéra pour enfants quand j’avais sept ans. Mais c’est après avoir été finaliste à l’Eurovision norvégienne pour enfants, où j’ai disputé ma première chanson écrite, que je suis devenu accro. Ma première chanson, jouée en direct sur une immense arène et en direct à la télévision nationale… Je me suis finalement sentie en paix et je suis devenue accro

Peux-tu nous raconter l’histoire de “Fake a smile” ?
Écrire Fake a smile était un petit voyage en soi. Je me souviens d’être entré en studio le jour où nous avons commencé à faire la chanson en étant d’humeur pour une chanson optimiste, où j’ai eu la chance de crier mon cœur d’une certaine manière. Cela venait d’être une semaine tellement chargée et mon esprit était surchargé. Étant donné que ma meilleure façon d’évacuer le stress et d’exprimer mes émotions est la musique, la meilleure chanson que j’aie pu écrire ce jour-là était Fake A Smile. Où le cœur veut croire qu’un tricheur ne trichera pas. Que c’est différent cette fois, parce que cette fois c’est toi. Et vous ressentez la colère et l’impertinence à travers le message direct dans mes paroles. J’aime généralement une ballade triste sur le fait de traverser un amour difficile, mais le contraire peut aussi être utile; juste pour le crier. Soyez autorisé à rire de l’état de folie dans lequel vous vous trouvez. Choisissez la colère et l’impertinence au lieu de vous apitoyer sur votre sort.

Avec qui travailles-tu pour produire ta musique ?
Je trouve généralement ma propre petite équipe et ensemble nous créons une chanson. Parfois, j’ai écrit quelque chose ou j’apporte une idée avec moi au studio et souvent j’écris avec un autre auteur-compositeur. C’est important pour moi d’écrire mes propres chansons et de faire partie de ce que je fais pour vous. Je veux raconter mes histoires et vous faire ressentir tout ce que vous avez besoin de ressentir.

Joues-tu d’un instrument?
Oui! J’apporte habituellement mon piano avec moi sur scène et j’aime aussi écrire de la musique avec.

Quelle est ta routine quand tu vas en studio ?
Cela commence généralement par le fait que je découvre sur quoi je veux écrire. Peut-être qu’il y a quelque chose qui me dérange à ce moment-là ou un sentiment que je veux sortir de ma tête. Faire de la musique est pour moi un excellent moyen d’exprimer mes sentiments. Nous nous mettons d’accord sur le sujet de la chanson et le producteur peut jouer avec les morceaux. Je trouve ensuite quelques mots clés pour la chanson afin d’avoir quelque chose à suivre. Je fais un peu d’improvisation au micro pour trouver de belles mélodies et ensuite je complète les paroles.

As-tu déjà été à Paris ? 😉
Oui j’ai, et j’ai adoré. J’ai été au sommet de la tour Eiffel, visité Mona Lisa au Louvre, escaladé les collines et mangé des crêpes à Montmartre et goûté des escargots à Au Pied de Cochon. J’adorerais venir y donner un concert un jour!

Tes projets pour 2023 ?
Cette année, j’ai filmé une nouvelle série télévisée ici en Norvège. Il sera présenté en première à la télévision nationale en novembre. Mon nouveau morceau Fake a smile sera présenté dans un épisode en 2023. En dehors de cela, je continuerai à écrire de nouvelles chansons et à jouer autant de concerts que possible. J’espère revenir à Paris

https://www.instagram.com/ella.lockert
https://www.facebook.com/ellalockert

Posted by:blendereditor

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.