On aime vous présenter des personnalités différentes de ce que l’on trouve généralement sur les sites d’art, de culture contemporaine, car il est des professions que l’on entend moins souvent s’exprimer donc aujourd’hui on vous présente Raphaël Favero-Longo, directeur artistique, producteur et conseiller en image.

Facebook:
inlivewetrust

Site web:
www.inlivewetrust.com


Petite présentation? D’où viens-tu?
Je suis directeur artistique. Ça fait maintenant une dizaine d’années que je travaille dans les industries créatives, l’audiovisuel, l’évènementiel et le spectacle vivant. J’ai créé l’agence de direction artistique IN LIVE WE TRUST et la société de production CAPTAIN PROD, basées à Paris, je suis aussi partenaire de l’agence de conseil en personnalités MINDS.

Ton premier contact avec la culture hiphop et soul?
C’était les Rimshot Party au House of Live sur les champs. J’y ai vu pour la première fois des musiciens interpréter des morceaux HipHop et Soul en live. Un vrai choc musical. Ça a été le début de mon voyage musical.

Tu es Directeur Artistique, producteur, consultant, tu as une casquette préférée ou tu aimes en changer régulièrement?
Ce qui m’intéresse c’est surtout de créer. Peu importe le titre, le travail et les motivations restent les mêmes.

Tu as monté de nombreux events soul / jazz / hiphop, la plupart du temps avec des musiciens, c’est une volonté?
Mettre les musiciens en avant, c’est un peu le combat de ma vie. Je trouve qu’ils sont trop souvent relayés au second plan alors qu’ils peuvent véhiculer une émotion aussi forte qu’un chanteur. Il suffit juste de les laisser s’exprimer.

Comment tu crées tes concepts?
Ce qui me passionne c’est le mélange. Je vois un spectacle ou un évènement un peu comme une métaphore de la vie. Je vais toujours essayer de montrer que peu importe d’où l’on vient on peut toujours se rencontrer, dialoguer et partager. Dans mes concepts, je vais souvent se faire rencontrer des univers musicaux ou artistiques différents pour créer une experience unique.

Tu as travaillé sur différents lieux comme le Jamel Comedy Club, que retiens-tu de ces expériences?
J’en retiens que c’est très compliqué de concilier rentabilité et création artistique dans un lieu privé. Les besoins financiers pour rentabiliser un lieu sont colossaux donc il faut souvent privilégier les évènements rentables au détriment des évènements créatifs.

Tu n’aimerais pas avoir ton propre lieu?
Si. Mais cela demande justement de trouver le business model qui permet d’être rentable et créatif à la fois. Je cherche

Quels sont tes projets sur 2018?
Mon agence de direction artistique, In Live We Trust, lance son département production. On va produire des spectacles, des événements, des films. On va se faire plaisir quoi!

Quelles sont les difficultés que tu rencontres le plus souvent dans ton travail?
Le manque d’argent pour pouvoir créer dans de bonnes conditions.

Quel est ton statut juridique?
SARL

Au niveau vestimentaire, comment tu définirais ton style? 
All Black

Ton magazine préféré?
Blender bien entendu!

Ta paire de chaussure préférée?
J’ai été un grand fan des Nike Blazer.

Tu écoutes quoi en ce moment?
Je suis en train d’écouter la nouvelle génération de rappeurs français un peu hardcore là, Damso, Niska, Dabs, Dosseh, etc… les petits de Booba. J’essaye de dépasser la vulgarité, la misogynie, le culte de l’argent et de la drogue pour voir ce qu’il y a en dessous. J’ai du mal mais je lâche pas!

Ton petit mot de la fin?
Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme.

Posted by:blendereditor

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.