*** La performance bloque la créativité. ***
La notion de performance a longtemps freiné ma créativité.
Parce que derrière la performance, il y a le jugement des autres et pire, le jugement que je me porte à moi-même.

Mais selon quels critères peut-on considérer quelque chose d’acceptable, de beau, de fort, de meilleur ou pas ?
Parce que, de mon point de vue, les critères diffèrent en fonction de celui qui regarde. Et les modes changent.
Tout change.
Au lieu d’accepter la créativité de chacun, la société érige des codes à suivre.
Sans jamais remettre en question ces codes, c’est le créateur en personne qui est toujours pointé du doigt !

Pourtant les règles changent ! Tout le temps. Ce qu’on aimait hier, on ne l’aime plus aujourd’hui mais peut-être l’aimera-t-on à nouveau demain.

Les créateurs devenus célèbres à titre posthume sont nombreux. Edgar Allan Poe, Van Gogh en font partie.
Qu’est-ce qui a changé ? Pas leur créativité, ils étaient déjà morts. Non, ce sont les codes.

Malgré une carrière professionnelle artistique en tant que danseuse, malgré mes dix années de pratique de la harpe, ma créativité ne s’est exprimée que tardivement.
J’ai appris des codes dans les institutions, ce qui était considéré comme juste ou pas. Je ne regrette pas mes formations académiques car elles m’ont menée là où je suis aujourd’hui.
En revanche, j’aurais aimé qu’on me laisse exprimer ce que moi, Christine, je considérais comme juste à mes yeux.
Malheureusement si ma vision était différente de ce qui était écrit dans les livres ou de ce qu’avaient créé mes prédécesseurs, elle était considérée comme erronée.

Je ne renie pas l’Histoire, ni la créativité de ceux qui étaient là avant moi, alors pourquoi renierait-on la mienne ?

Pourquoi renierai-je ma propre créativité ?

Lorsque ces Grands ont créé, j’imagine qu’ils étaient un peu comme moi. Dans leur chambre, dans un café, dans une salle de danse, dans un parc, laissant leur inspiration s’exprimer. Certains étaient pauvres, alcooliques, drogués, malheureux, d’autres non. Ce n’était pas des surhommes. Ils étaient comme toi et moi.

C’est le regard que l’on a porté sur eux qui a changé la donne.

Ma créativité, je l’exprime artistiquement : en écrivant, en dansant, en jouant de la musique, en peignant. Mais pas que !
Je l’exprime au quotidien lorsque je fais des choix pour ma vie. Par exemple, lorsque je change mon itinéraire, lorsque je joue avec mes neveux et nièces ou encore à travers ma capacité à m‘exprimer.

Je crée ma vie.

Je crois au plus profond de moi que nous sommes des créateurs. Tous.
Parce que c’est tout simplement notre Nature. C’est qui nous sommes intrinsèquement.
Nous créons.

Nous créons notre vie jour après jour. Nous avons des idées, nous en parlons, nous agissons pour les matérialiser.

Pensée. Parole. Action.
C’est l’alignement.

Je ne supporte plus que la performance empêche bon nombre d’entre nous de créer. Elle est comme une camisole qui nous empêcherait d’être libres. Elle nous retient, elle bloque la vie qui est en nous.

Comment te sens tu lorsque tu crées sans enjeu ? Sans focus sur le résultat ?
Comment te sens-tu lorsque tu chantes sous ta douche et que tu sais que personne ne t’entend ? Ou lorsque tu danses dans ta chambre à l’abri des regards ?
Ou lorsque tu cuisines ton plat préféré pour toi seul(e) ?

Quand je lâche prise sur le résultat, je suis dans l’amour, je suis dans la vie.
Dès que je connecte à la performance, la peur prend le dessus. Et s’ils n’aimaient pas ?
Ça coupe tout élan créatif, je retourne au mode pilote automatique, ça coupe la vie qui circule en moi.

J’ai décidé d’accepter et d’honorer ma créativité. Sous toutes ses formes. Et de la partager avec vous.
Je ne vais pas attendre d’avoir 10 ans d’expérience dans un domaine pour oser m’exprimer et partager ce qu’il se passe en moi.
Je ne vais pas attendre 10 ans d’expérience dans un domaine pour exprimer la vie et l’énergie qui circulent en moi.

Je n’aime pas être dans des cases, mais s’il y en une dans laquelle je me sens vraiment à ma place c’est celle de créatrice.

La créativité ne vient pas du mental, ni de la réflexion. La créativité, c’est qui tu es, c’est ton énergie, c’est ton âme qui s’exprime. C’est ta source, ton point de départ.
La technique n’est que secondaire.
En autorisant cette part en toi (« inblessable », d’énergie pure, connectée à l’amour) s’exprimer, tu deviens créateur.
Et toi ? Que vas-tu créer aujourd’hui.

Christine R.

Posted by:blendereditor

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s