Les polarités.

 

Je pense que dans la vie, ce n’est jamais tout noir OU tout blanc, tout l’un OU tout l’autre.
C’est plutôt l’un ET l’autre.
Nous expérimentons tous des polarités. Souvent, nous avons des tendances qui se dessinent.

Par exemple, es plutôt « donneur » ou « receveur » ?

Quand tu pousses ton curseur trop loin d’un côté ou de l’autre, il y a un moment où ça sature !!

En étant plutôt donneur, et en n’acceptant que très peu de recevoir, arrive certainement un moment de saturation.
Ayant épuisé toutes nos réserves, nous n’avons plus rien à donner. Peut-être même plus personne à qui donner ?
Ou alors, nous pourrions être frustré.es d’avoir tant donner sans « jamais » recevoir.

En étant plutôt receveur et en ne donnant que très rarement, nous empêchons l’échange et le partage avec l’Autre. Et nous risquons la position de « dettes ».

Chaque comportement a sa polarité et il est important de faire vivre les deux en soi.

Dans le concret, je le traduis comme ceci :

Donner et recevoir.
Si tu veux donner, apprends à recevoir.
Et vice-versa.

Agir et Penser.
Si tu n’as que les idées et que tu n’agis pas, rien ne va se passer.

Être actif et se reposer.
Attention à ton corps qui te dira « stop » quand ce sera trop ! (blessures, burn out, stress…)

Ombre et Lumière
On passe souvent par l’ombre avant de rentrer dans la lumière.

Parler et écouter.
Si tu veux que l’on t’écoute lorsque tu parles, écoute aussi les autres lorsqu’ils parlent.

Intérieur et extérieur.
Si tu es bien avec toi-même, tu seras bien avec les autres.

La liste est non exhaustive.

Quand je suis lassée d’une situation, quand je suis fatiguée, quand je me sens bloquée, je me questionne souvent sur mon curseur.
Dans quelle polarité suis-je ? Que ce soit seule ou à deux.

À deux.
Dans une relation, si je suis à l’extrême dans une polarité, l’autre est certainement à l’opposé.
Ça semble équilibré, mais c’est précaire en réalité.
Car l’équilibre d’une relation ne passe pas par le contre-balancement entre deux individus.
Je pense plutôt qu’il passe par l’équilibre intérieur de chacun. Celui-ci se partage et se reflète à l’extérieur.

En solo.
La solution à l’équilibre de nos vies n’est pas à l’extérieur mais bien en soi et dans sa capacité à expérimenter chaque pôle.
On en revient toujours à cette phrase que je dis toujours : Tout part de soi, tout est lié.
Où est ton curseur ? Apprends à le bouger. À expérimenter l’autre pôle. C’est toi qui décide. C’est toi qui ajuste.

Lorsque d’être dans une polarité ne te plaît pas, explore l’autre. Varie en fonction des jours, des contextes, de ce que tu vis.
C’est à chacun d’entre nous de trouver son équilibre intérieur pour qu’ensuite trouver l’équilibre à l’extérieur.

Christine Rotsen

 

 

 

 

 

Posted by:blendereditor

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.