C’est la rentrée et 2020 sera pleine de nouvelles aventures! On commence en beauté avec un excellent duo The Dandy Jackson et Mademoiselle Ely connu sous le nom de: Midnight Couture.

Site Internet : www.midnight-couture.paris
Instagram:
@midnight_couture
@thedandyjackson
@mademoiselleelyofficial

 

Petite présentation? D’où venez vous, comment vous êtes vous rencontrés?
TDJ: Francilien pur souche, j’ai écumé tous les départements d’Ile de France. A Paris depuis que j’ai 23 ans. Je suis fan Musique et de manga, de Mode et de Tenga, de vin et de Pizza.

ME: Meuf, parisienne depuis 13 ans, maman de 2 petits gars. Un peu folle, un peu sensuelle, un peu sensible, qui aime la mode, la musique et les mots… Voilà quoi.

TDJ:Très folle oui…

ME: Quand j’ai commencé ma carrière de Dj, j’avais contacté Jackson pour bosser avec lui. On a pris un verre et le charme a opéré. On a direct eu un crush amical et pro. Depuis, on est soudés et on se complète bien.

TDJ: Midnight Couture, en tant qu’agence et Duo Dj, c’est l’alliance de deux personnalités opposées, mais bizarrement ça fonctionne bien.

Quel a été votre première expérience de DJ ?
ME: Quand je vivais à Londres, mon petit copain de l’époque était Dj. C’est avec lui que j’ai touché pour la première fois des platines. Ce n’est que longtemps après que je suis devenue DJ. La première fois que j’ai joué devant un public, j’avais tellement le trac que le reste du set s’est déroulé sans ma conscience…

TDJ: Dans le salon de mes parents, quasiment tous les dimanches matin, depuis que je suis petit. Je faisais ma Selecta, Un peu de Koffi Olomidé, un petit Prince, un petit Stevie, une petite France Gall… La plupart des vinyles rayés de mon père, c’est moi. Je regrette de ne pas avoir été payé, c’est tout. Mon premier cachet, ça devait être la fête de mon Lycée.

Ou jouez vous?
ME: Un peu partout à Paris autant en club, qu’en Hôtel et évènements privés. On joue un peu dans d’autres villes en France et à l’étranger, aussi bien en Solo, qu’en Duo Midnight Couture.

Sur quoi travaillez vous? CDJ, Contrôleur, platines vinyles?
ME: CDJ
TDJ: Platines Vinyles, CDJ et K7, la base.

Est ce que vous arrivez a vivre totalement de ton travail de DJ?
Ely: Oui avec les hauts et les bas du métiers d’artiste.
TDJ: J’ai une autre activité. Je dirige une bus événementiel nommé Stan&Walter, qui permet de visiter Paris dans un cadre atypique, Champagne, Vins et Djs, entre autres.

Quelles sont les plus grosses difficultés pour y arriver?
ME: Oulala…  Je pense qu’il faut être passionné pour faire ce métier. Cela demande tellement de sacrifices, de travail, de patience, de persévérance, de confiance en soi… j’en rajoute ?

TDJ: Personnellement, je trouve que la compréhension de notre travail est difficile que ce soit auprès des établissements qui nous emploient ou la clientèle, et que l’état d’esprit à changé depuis que j’ai commencé. La musique étant devenue gratuite, il est compliqué de faire passer un moment unique et fort, car tu peux le reproduire l’infini.  Les gens consomment, se regardent mais ne s’amusent plus, à Paris en tout cas. Ce qui est dommage.  Je veux des soirées comme au Berghain de Berlin. Et la plupart des établissement cherchent la rentabilité en oubliant que la qualité peu être un éléments déterminant pour durer. Mais certains lieux y reviennent, et développent une identité forte, et un respect du travail des Djs. Car la concurrence est rude.

Certains Djs se vendent à des tarifs tellement bas, que pour en parler faudrait que je me fasse mal au dos. Cela nuit au regard qu’on les clients sur notre  profession et ce que l’on défend en qu’artisan de la musique.

Votre top 5 pour du moment?
ME: Gravity de Boris Brechja (Mon son Techno du moment, je l’écoute en boucle)
Joys (Le Remix de Purple Disco Machine) pour le Good Mood
Criminals de Rezz et Malaa (Je trouve ce son tellement sexy)
Candide Crush de Thérapie Taxi (J’adore ce groupe)
Te molla (2019 Edit) de Arnon

TDJ: Alpha Wann – Le Piege (Ce mec est un prodige)
Katerine – Koala
Ibrahim Maalouf – S3ns
Alisha Chinai & Vijay Benedict – Zindagi Meri Dance ( Tu veux du Groove à l’indienne, sers toi).
Bryte – Ice Cream

Votre paire de sneakers / shoes préférées?
ME: Mes Buffaloes (je les aime d’amour !!!)

TDJ: Je suis original si je dis Air Jordan Mid Newspaper et Reebok Pump?Par contre, je comprends rien au Yeezy 700. Tu trouves un modèle comme ça chez Kiabi en solde, en vrai, tu les prends? La hype c’est pas cool des fois.

Qu’est ce que vous écoutez en ce moment?
ME:: Beaucoup de Techno… de la french touch (j’aime bien l’album de Bon Entendeur surtout Entrevue Optimisme et Entrevue Séduction), un peu de Hip-Hop et mes classiques…

TDJ: Je me fais la discographie des tous les artistes phare de la période année 60/70, de Beatles, Brown, Pink Floyd. Cette époque me fascine. J’aurais kiffé avoir 25 ans en 75 au States, Angleterre, Allemagne de l’Ouest , ça devait avoir une putain de gueule.

T’as vu Good Morning England?

le petit mot de la fin?
ME: Let the music take control.

TDJ: Qui paie le resto? Moi j’ai que des pièces cuivrées, genre deux.

Posted by:blendereditor

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.