La photographie n’a pas toujours à représenter des moments idylliques et des instants enchanteurs comme c’est une interview spéciale Noël vous le démontrera. Adam Barton, aussi connu sous le nom de FallenVeilPhotography, est un photographe alternatif anglais en devenir qui met en lumière ses propres cauchemars de la manière la plus intimiste possible aidé de sa partenaire et graphiste Lavender. Natif de Kingston Upon Hill, dans le Yorkshire en Angleterre et fier de l’être, c’est aussi un fervent support du club de football de Birmingham et de l’équipe nationale d’Angleterre. Il aime aussi voyager. Une âme un peu comme tout le monde. Si on en exclut ses cauchemars, bien sûr…

♱ Adam, première chose à dire, bienvenue. Mais, même en suivant tes œuvres, il est assez difficile de distinguer quoi que ce soit de l’artiste qui se cache derrière ce voile qu’est l’objectif de ton appareil photo. Revenons un peu sur tes premières heures dans la photographie et dans l’univers de la dark culture. Quand t’es-tu dit « ok, c’est ce que je veux faire » ?

Ma première tentative dans le domaine de la photographie n’était pas tant une vocation professionnelle, mais plutôt une porte d’entrée et un mécanisme d’adaptation pour faire face à ma santé mentale déclinante à l’époque.

J’ai commencé à prendre des photos de trucs qui m’étaient facilement accessibles, cela allait de la photographie de paysage à la vie urbaine quotidienne. Et, bien que cela ait enflammé ma passion pour la photographie, cela ne reflétait pas qui je suis ou le résultat créatif que je voulais devenir. Le sujet ne me parlait tout simplement pas. C’est là que j’ai commencé à explorer le monde de la photographie alt.

♱ Parce que ces modèles ne te correspondaient donc pas…

J’ai souvent souffert de dépression et j’ai fait des cauchemars assez troublants. C’est à ce moment-là que j’ai finalement trouvé ma niche créative idéale. J’ai commencé à coucher mes cauchemars sur papier, sous forme d’art et à créer quelque chose de beau mais horrifiant par la même occasion. Cela m’a permis de capturer et de libérer tout ce à quoi je faisais face, ce qui était nécessaire non seulement pour mon état mental mais aussi créatif.

♱ As-tu déjà essayé une autre tonalité photographique que ce noir et blanc, ce brumeux artistique comme on l’entend dans tes photos ?

Oui, je me suis aventuré dans un genre plus alt encore, par le passé, auquel j’ai ajouté ma propre touche, mais j’avais l’impression de ne pas tirer le meilleur parti de mon état d’esprit créatif. Cela m’a inspiré à l’exploration d’éléments plus gothiques et surréalistes de ma vie que toute autre chose à travers l’objectif de mon appareil photo.

♱ D’où vient cette sensibilité pour la photographie gothique, baroque, morbide et gore ?

Ma santé mentale et le fait que je continuais d’avoir ces cauchemars récurrents. Cela m’a aidé à être l’artiste que je suis aujourd’hui.

♱ Aidé?

À mes yeux, je suis presque reconnaissant d’avoir fait ces cauchemars, car FallenVeilPhotography ne serait pas devenu ce lieu figuratif, insolite, si sombre et magnifique à explorer.

♱ Dans tes clichés, nous sommes particulièrement attirés par l’ambiance enfumée, brumeuse, mystérieuse, parfois nostalgique, onirique et surtout surnaturelle. Comment expliques-tu ce penchant non seulement pour ce style, mais pour cette dramaturgie presque picturale ? Cela reflète-t-il d’expériences justes personnelles ou d’une préférence ? Une obsession artistique peut-être ?

Les trois à la fois : des expériences personnelles comme je l’ai déjà mentionné, ma préférence personnelle en tant qu’artiste à créer plus qu’une seule image mais une pièce qui raconte une histoire. Mon objectif est que chaque photographie invite le spectateur à entrer dans un monde qui, à première vue, semble plus sombre que la réalité, mais à y regarder de plus près, il espère y déceler a la beauté et l’histoire cachée.

Quant à l’obsession artistique, c’était autrefois un passe-temps et un mécanisme d’adaptation. Mais maintenant, il s’agit bien d’une obsession. C’est comme si je me nourrissais désormais de mes cauchemars pour trouver une nouvelle inspiration.

♱ La photographie dark se caractérise souvent par la maîtrise du flou, des techniques bicolores ainsi que de la texture. A quels aspects techniques accordes-tu le plus d’attention ?

Je suis obsédé par le fait de garder ma photographie aussi sombre que possible, non seulement au sens figuré mais littéralement en ce qui concerne la palette de couleurs. La tonalité de couleur ajoute à l’histoire de la photo et à ce que je visualise dans mon esprit. Mon prochain objectif est de maîtriser le travail de la lumière afin d’obtenir un bon contraste entre l’obscurité et la lumière. C’est clairement quelque chose que j’apprendrai à faire avec le temps.

♱ Certaines de tes photos sont pourtant en couleur bien que la saturation reste très faible. Y a-t-il une raison derrière le choix de la couleur sur celles-ci ? Quelles sont les significations de la présence de tons autres que de monochromes ou leur absence dans tes œuvres ?

L’une de mes signatures est cette tonalité de couleur obscure. Même lorsque j’utilise la couleur, j’aime toujours garder cette obscurité dans tous mes sets. Il peut parfois être difficile de ne pas perdre les détails du contenu du cadre tout en travaillant avec un faible éclairage, mais je le fais fonctionner grâce à de nombreuses heures d’essais et … d’erreurs.

♱ En parlant d’erreurs… Quels conseils donnerais-tu à un novice en photographie qui souhaiterait se lancer dans le dark art ?

Reste toi-même, accepte que toutes les séances photo ne se déroulent pas comme tu l’avais imaginé. Tout cela fait partie du processus d’apprentissage. Quoi que tu fasses, ne te laisse pas décourager. N’abandonne jamais ce que tu tentes d’accomplir.

♱ Pendant que j’y pense … Une de tes photos a récemment été utilisée par le groupe de metal danois Henret pour leur nouveau single “Drown”, n’est-ce pas?

Ce fut un moment incroyable pour moi. En tant que personne qui aime la musique heavy metal, ce fut un honneur absolu de pouvoir travailler avec Henret. C’est un groupe prometteur et leur son correspond bien à mes images.

♱ Ca t’a aussi offert de la visibilité.

En tant qu’artiste indépendant, j’apprécie tous ceux qui s’intéressent à mon travail, que ce soit en me suivant sur Instagram ou en soutenant mon travail en achetant une copie de mes œuvres, ce qui m’aide à perpétuer mon art.

Posted by:Demona Lauren

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.