Aujourd’hui nous avons organisé une séance photo avec Pétula Goldfever, élue Miss Paris burlesque et 3e aux World Burlesque Games, nous avons pu discuter de son parcours entre deux shoot par Eve Saint Ramon.
SITE: www.petulagoldfever.com
Instagram: @petula.goldfever
FB: Petula Goldfever

Petite présentation
Bonjour, je suis Petula Goldfever, artiste burlesque et maîtresse de cérémonie. Après 10 ans passés dans l’Education Nationale en Picardie, j’ai jeté la craie pour le feu des projecteurs. Je me suis rendue compte que plutôt que d’exprimer des regrets sur les études artistiques que j’aurais aimé faire, il était temps de se donner les moyens de vivre pleinement mes rêves.
Aujourd’hui je suis intermittente du spectacle, et j’adore cette vie pleine de voyages, de découvertes, de création et d’épanouissement. On me paye pour glisser en talons hauts sur une peau de banane, et j’adore ça!

Ou vis-tu actuellement ?
Je vis à Paris, dans le 18
e, métro Marx Dormoy. J’adore ce quartier, on y trouve des halles formidables, des coiffeurs et ongleries à bas prix, et surtout toutes les gares sont accessibles directement en bus ou en métro : c’est le rêve pour l’effeuilleuse/voyageuse que je suis.
Je n’oublie pas mes racines picardes pour autant : j’ai créé Amiens Burlesque en 2016 : une école d’effeuillage burlesque, d’esthétique rétro pour maîtriser le style des pin-up, et également de hula hoop!

Comment es-tu arrivé dans le milieu burlesque/retro ?
Depuis l’enfance je regarde des films noirs et des grands classiques hollywoodiens. J’ai toujours rêvé d’avoir l’élégance des actrices de cette époque, leur classe, leur chien.
A l’époque il fallait du cran pour arborer un beau rouge à lèvres carmin ou une jupe crayon bien serrée alors que ce n’était pas la mode. J’ai fait plusieurs tentatives, mais je manquais de confiance en moi et après plusieurs commentaires désobligeants, j’ai arrêté.
Bien sûr j’avais vu le film Tournée et le burlesque me fascinait mais il n’y avait aucun cours dans ma région (encore moins de spectacles) et personne pour m’accompagner.
La révélation ? En Belgique, vers 2012, lors du Brussels Summer Fest où j’étais venue applaudir Iggy Pop. Des artistes burlesques se sont assises à une table à côté de la nôtre au restaurant. Il y avait parmi eux une femme vêtue comme dans les années 50, la taille bien marquée dans une robe coupée près du corps, un foulard noué sur la tête pour cacher ses bigoudis. Elle avait une élégance folle, elle était resplendissante, on aurait dit une star de cinéma. J’ai insisté et convaincu ma tablée d’assister au spectacle burlesque le soir-même, et nous avons été époustouflés ! C’était un spectacle écrit et mis en scène par Brian Scott Bagley, une œuvre narrative qui mêlait théâtre, chanson et numéros burlesques pour raconter l’ascension d’une jeune fille dans le monde du spectacle. L’effeuilleuse classique du show était bien la femme fascinante du restaurant : c’était Lada Redstar. Il y avait également Miss Glory Pearl en néo-burlesque. Ce soir-là ma vie a changé : je venais de voir 3 artistes qui allaient plus tard m’influencer, et avec qui je ne savais pas encore que j’allais travailler.
Rentrée en Picardie, je n’ai plus passé une journée sans un rouge à lèvres rouge, j’ai posé des bigoudis tous les soirs, je me suis vêtue rétro, et j’ai pris ma voiture tous les week-ends pour prendre des cours d’effeuillage à Paris.
Et puis un jour on m’a proposé de devenir stage kitten pour un  spectacle près de Namur en Belgique, et je ne me suis pas contentée de ramasser les petites culottes et de préparer la scène. J’avais créé un véritable personnage : j’étais la stagiaire qui rêvait de monter sur scène à la place des effeuilleuses. Entre chaque artiste j’avais un nouveau stratagème pour tenter de monter sur scène et gagner les faveurs du public : j’arrivais en perruque, je teasais le public quand le présentateur ne regardait pas etc… Ce personnage a plu et ce succès m’a donné envie de me lancer dans un numéro solo…
Voilà le début de l’histoire.

Tu es Miss Paris burlesque et 3e aux World Burlesque Games, que représentent ces titres pour toi ?
Ces titres sont d’excellents souvenirs. Je débutais à peine, et c’est mon tout premier numéro qui a été récompensé ! Moi qui ai quitté un emploi stable pour faire du spectacle, voir son travail récompensé est un accomplissement énorme. On se sent encouragé, on a l’impression d’avoir des ressorts sous les talons aiguilles.

En en terme de travail et d’entraînement qu’est-ce que cela représente ?
Ah ça, j’en ai loué (et j’en loue encore !) des salles de danse pour répéter, créer les chorégraphies, améliorer les gestes…. C’est un long travail quand tu crées un numéro. Je ne suis pas danseuse, et le vocabulaire chorégraphique ne me vient pas facilement, surtout que je mets un point d’honneur à concevoir des numéros qui créent la surprise et qui contiennent un axe narratif, cela demande un travail d’écriture qui se travaille longuement en amont et face au miroir.
En termes de création, on ne décroche jamais, les idées peuvent venir à tout moment. C’est chez le maraîcher que j’ai eu l’idée de carottes dont les fanes se transforment en boa pour l’un de mes numéros.

Tu t’entraînes combien de fois par semaine ?
Quand je ne voyage pas je fais des exercices 4 à 5 fois par semaine à la maison pour garder la forme (gym/pilates/course à pied…), et je loue régulièrement une salle de danse pour m’entraîner (1 à 2 fois par semaine selon mon emploi du temps). J’y répète un numéro avant un show, travaille à la création d’un nouveau, ou je prépare une chorégraphie pour mes élèves d’Amiens Burlesque.
Je prends également des cours de danse à Paris une à deux fois par semaine.
C’est pas mal tout ça non ? Et la prof de sport du lycée qui me mettait de mauvaises appréciations, j’espère qu’elle lit Blender Magazine celle-là !

Quel régime tu as pour garder la forme ? plutôt junk food ou bio ?
J’ai arrêté les produits transformés depuis des années… ça m’a permis de perdre plus de 20 kg il y a près de 20 ans maintenant. Donc oui, je mange sain, bio la plupart du temps. Et depuis que j’habite près du Marché de la Chapelle, je vais rarement au surpermarché. Ce qui ne m’empêche pas d’adorer un bon burger dans une bonne brasserie, surtout quand le pain est fait maison.

Ta plus belle expérience artistique jusqu’à présent ?
Les 3 mois passés au Roncalli’s Apollo Variété de Düsseldorf en Allemagne, sous la direction de Joseph Bouglione. Je n’en reviens toujours pas que deux de mes numéros dont celui du gorille ait été choisis par un tel professionnel ! Nous avons fait plus de 70 représentations, et j’ai travaillé avec des artistes inspirants, passionnés et drôles. Nous étions deux françaises dans le casting avec Kiki Béguin, et j’avoue que nous avons bien ri en loge et en-dehors. Ce spectacle m’a fait gagner de la confiance, de l’assurance, et une super copine.

Moi je te verrais bien au cinéma, quel est le réalisateur avec lequel tu aimerais travailler ?
Oh la la tu vas me faire rougir ! J’adore le cinéma depuis l’enfance…. Malheureusement les premiers noms qui me viennent à l’esprit sont tous morts, mais soyons fous, si Wes Anderson ou Guillaume Gallienne me propose un rôle, je ne lis même pas le scénario et je dis oui tout de suite!

Tu es entrepreneuse indépendante, qu’est-ce que c’est pour toi d’être une artiste/chef d’entreprise ?
C’est la fin d’une vie bien réglée et des habitudes! Fini le métro/boulot/dodo, quand tu es artiste et ton propre agent, tu es disponible très souvent, et il faut s’obliger à éteindre son portable pour les moments de pause sinon tu travailles tout le temps (et en plus ton mec menace de te quitter).
Répondre aux devis, organiser les voyages, gérer la paperasse… tout cela prend un temps fou et m’empêche parfois de créer, de travailler mes numéros et d’être disponible pour mes amis. Mais je ne changerai cette vie pour rien au monde. Je préfère coller des strass que des élèves.

Au niveau vestimentaire, comment définirais-tu ton style ?
Vintage et élégant. J’aime les matières nobles et les belles coupes comme un pantalon de laine taille haute, une jupe crayon et un chemisier, des chaussures à talons…. J’essaye de faire simple et de ne pas trop surcharger mon look : un vêtement bien coupé se suffit à lui-même la plupart du temps. Une petite broche et hop, c’est parfait.

Ton créateur/trice de vêtement préféré ?
En attendant que des fans m’offrent des robes Marilyn Feltz (made in France), The Pretty Dress Company, The Seamstress of Bloomsbury ou She’s Dynamite (les trois made in the UK), je fais les friperies.

Ton magazine préféré ?
Je lis peu de magazines. J’ai essayé de m’abonner à certains il y a longtemps mais ils finissaient dans le salon sans êtres lus à fond…. Aujourd’hui je préfère les podcasts (France culture, France inter…), mais si un Causette traîne chez le dentiste, je vais le feuilleter, c’est sûr.

Ta paire de chaussures préférée ?
Mes mules transparentes Pleasers de 12cm de talon. Elles me rappellent plusieurs photos de Marilyn, et elles sont si confortables…  Je les mets sur scène quand je présente des évènements rétro, et mes pieds ont alors autant de succès que mes cheveux.

Qu’est-ce que tu écoutes en ce moment ?
J’écoute des livres de coaching sur l’appli Audible quand je voyage, mais lorsque je suis en pleine création d’un nouveau numéro, comme maintenant, je passe des heures à rechercher le titre parfait (très souvent blues/jazz des années 40/50). Et pour lâcher la pression, j’écoute du rock 60’s à 80’s.

Quelle est ton actualité ?
Je serai au Sassy Cabaret le 12 janvier à Bruxelles, dans le plus vieux cabaret de de la ville : L’Os à moëlle.
A Paris, je serai le 5 février au Cabaret de Poussière qui se joue au Zèbre de Belleville (Paris), le 15 février au Festival Burlesque de Strasbourg, et le 15 mars au Nolinski à Paris.
Entre ces dates j’ai des évènements privés et je donne des cours à Amiens burlesque.

Ton petit mot de la fin ?
C’est fini ces questions ? On peut boire un coup maintenant ?

Voici les liens des vidéos de mes numéros (et y’a plein de bêtises sur ma chaîne Youtube)

* youtube channel: www.youtube.com/channel/UCwq9P0ZrFKROSl72MZVxzRw

* Magicienne : https://youtu.be/I8isVG5odSM

* Showgirl: https://youtu.be/cuiVJwMvqNk

Posted by:blendereditor

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.