Présent sur de nombreux concerts de Kpop, Jee Chung-Hee est un photographe talentueux et passionné que nous voulions absolument vous faire découvrir!

Instagram:
@jchunghee

Site web: 
www.chungheejee.com

Petite présentation?
Je suis JEE, et je ne suis pas mon âge. Je suis photographe passionné de concert et de voyage.

Ou vis-tu actuellement?
Paris / Choisy-le-roi

Depuis combien de temps tu fais de la photo? Et comment t’es tombé dedans ?
Ça doit faire déjà 12 ans depuis que j’ai commencé, le temps passe vite ! J’ai acheté mon premier reflex en 2007 pour un workshop de deux jours lors de mes études de graphisme sur Paris.

Quels sont tes sujets préférés? 
La photographie culinaire au téléphone, ça compte ? Plus sérieusement la photographie de concert car ça bouge, ça saute, les lumières changent, il y a de la couleur, il y a de la vie, bref on y va à l’instinct. J’aime capturer une ambiance sur le vif, une émotion, un regard. J’estime qu’une mission est accomplie lorsqu’une personne du public me dit que mes photos la replongent en plein show.

Quelle a été ta formation? 
Après mettre fait renvoyer de mon lycée par lettre recommandée, j’ai choisi de faire une prépa art plastique. Pas d’école de photographie pour moi mais des études de graphisme. On reste dans le visuel quand même, j’ai ensuite enchaîné comme webdesigner et assistant chef de projet.
Les photographies que je fais actuellement en concert, je l’ai appris en autodidacte. Il n’y pas vraiment d’école de photographie pour concert à ma connaissance, mais c’est en lisant des tutoriels sur internet ou en posant des questions à d’autres photographes que j’ai pu apprendre et progresser.

Quel matériel utilises-tu?
Je travaille avec un CANON EOS 7D Mark II en 70-200mm F2.8 de chez TAMRON, ainsi qu’un CANON EOS 6D Mark II avec un 16-28mm F2.8 de chez TOKINA

Tu shootes pas mal d’artistes Kpop comment se font les connexions ?
Autour d’un verre *rire* et avec de la chance, c’est souvent côté bar pendant un concert qu’on y fait les meilleures rencontres. Comme une attachée presse, des journalistes, des producteurs… Car quand on débute on n’a pas un network instantanément, donc comme moi on peut commencer comme photographe bénévole pour des médias web, on se fait sa propre expérience là où on peut pour étoffer son portfolio. Pelle mêle on se retrouve dans des bars, des clubs, des conventions, des expositions et bien entendu des concerts pour tous les styles de musique. Puis à force de travail et de persévérance, on se fait repérer par des salles de concert, des producteurs ou des artistes. Et c’est eux qui viennent maintenant me chercher pour être leur photographe pour une date ou une tournée entière. Avec du recul je dirai que les concerts d’hier m’ont permis de couvrir les concerts d’aujourd’hui qui me serviront pour les concerts de demain.

Tu vis totalement de la photo? 
Heureusement que non, pourquoi heureusement ? Je m’explique, la photographie est une passion que j’affectionne. Je n’ai pas envie de devoir un jour me lever le matin et de me dire, il faut que je fasse de la photo si je veux manger. J’aime cette liberté de pouvoir décider de quand j’ai envie d’en faire ou non.

Quelle la partie la plus difficile en tant qu’artiste ? 
Justifier le fait que l’expérience se paie, que la photographie est un art qu’il ne suffit pas juste d’appuyer sur un bouton. Devoir expliquer sans cesse qu’il y a un réel travail en post production, qu’on passe du temps ensuite sur nos photos avant de les rendre, et que tout travail mérite salaire. Et ce n’est pas parce que on est vif qu’on est au rabais.

Ton magazine préféré? 
Picsou Magazine *rire*, je n’ai pas de papier favori, je dois avouer que je feuillette, mais sans plus, je regarde surtout les images. J’aime vivre les expériences, pas les lire alors dès que je peux je pars à l’aventure à pied, en bus, en train ou en avion.

Tes trois photographes préférés? 
Alors, Rui Hashimoto le photographe japonais d’un de mes groupes préférés « One ok rock », Adam Elmakias qui fait figure de photographe internationale dans la musique et les concerts, et pour finir Paul Green pour ses photos de danse et de ses portraits.

Qu’est-ce que tu écoutes en ce moment ?
J’alterne entre Bang Yong-Guk – Hikimori, Dumbfoundead – Water, Epik high – Born hater …

Quel est ton actualité ?
2018 s’était fini avec une grosse série de concerts Rock, Métal mais aussi Kpop, sans compter ma première exposition lors de la Korea Now à Paris où j’ai pu mettre mon travail en avant.

J’ai pu également partir en tournée avec différents groupes dans toute l’Europe.

Quant à 2019, cette année commencé sur les chapeaux de roues avec Ish-one et Tigarah lors de leur passage à paris Laplace . J’ai d’ailleurs eu le plaisir de découvrir qu’ils ont largement diffusé mes clichés !

J’ai également été photographe officiel pour le concert de Planetarium Records qui a eu lieu au Bataclan, photographe officiel pour Escape the fate sur Paris et à Londres, et photographe officiel lors du passage d’Epik High sur Brussels.

2019 ne fait que commencer ! Le 22 Mars 2019, commence la tournée de BANG YONG-GUK, l’ex leader du groupe BAP produit par KEvents pour une tournée en Europe sur 5 dates à Paris, Madrid, Londres, Cologne et Budapest. Tournée sur laquelle je serai le photographe officiel, et j’ai clairement hâte de commencer. Celle-ci n’a pas encore commencé qu’on travaille déjà avec KEvents sur d’autres projets pour le reste de l’année.

Ton petit mot de la fin?
Ne jamais hésiter à se donner à fond pour vivre ses rêves et réaliser ses envies !
On a que une vie, il n’y a pas de temps à perdre ! Faut foncer !

Posted by:blendereditor

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.