Les hirondelles (andorinhas en portugais) ne meurent pas, le printemps ne se termine jamais et la renaissance est une constante. C’est une leçon de vie. Une conviction d’Ana Moura qui s’est produite dans les salles les plus importantes de la planète, de l’Opéra de Sydney au Carnegie Hall de New York, puis à l’Olympia de Paris et au Barbican de Londres, et qui a eu des stars de dimension mondiale au premier rang pour l’applaudir, comme Prince et Mick Jagger, sait bien que l’art ne se sacrifie pas. “Andorinhas” est donc un symbole : celui de la liberté et de l’émancipation, de la créativité à l’état pur, du refus de s’enfermer dans le succès, de la déclaration d’une volonté d’indépendance. Et cela en vaut la peine.

Le fado d’Ana Moura était toujours différent : il avait de la couleur là où le noir prédominait. Il demandait un équilibre festif là où une solennité presque funèbre s’imposait auparavant. Il admettait d’autres types d’idées et de mots, traduisant une identité différente, métisse, créole, qui au fond, avait toujours existé. C’est cette qualité particulière qui lui a valu d’être invitée à rendre hommage aux Rolling Stones sur un disque, et à partager la scène avec le génie de la pop Prince : ces artistes pionniers ont reconnu dans la voix, la posture et l’aura d’Ana une qualité universelle, impossible à restreindre à des frontières ou des genres.

Dans son nouveau clip, tournée sur les toits d’un quartier populaire d’Olhão (Algarve), Ana se mélange avec ceux qui dansent et ressentent, se montrant avec une nouvelle image et une nouvelle posture, avec un langage visuel à la fois authentique et universel, moderne et intemporel.

Sur une cadence tropicale et avec un swing d’une Afrique à la fois ancestrale et futuriste, l’artiste propose une nouvelle idée pour tous nous définir, nous emmenant dans un lieu qui n’est pas géographique mais émotionnel, qui n’est pas historique mais culturel parce qu’il ne refuse rien de ce que le temps nous a apporté, se déversant dans un port de Lisbonne qui a tant reçu à travers les âges.

Pour la suivre sur les réseaux sociaux:
Website: https://www.anamoura.pt
Instagram: https://www.instagram.com/anamourafado
Facebook: https://www.facebook.com/anamoura​
Twitter: https://twitter.com/Ana_Moura​

Posted by:blendereditor

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.