Coucou! Peux-tu te présenter?
Salut je suis Lizzie Blue, je suis né à Séoul, en Corée du Sud et ensuite j’ai déménagé en Écosse et à Paris pour étudier. Maintenant, je vis sur la côte est des Etats-Unis. J’ai grandi comme une pianiste classique depuis que j’étais petite, j’ai eu de merveilleuses occasions de jouer, telles que Carnegie Hall, la salle des cortot, etc. Mais j’ai toujours adoré le Hiphop, la Neo-Soul et le Jazz, en particulier le Jazzhiphop autant que j’aime parfois la musique classique. J’ai réalisé que la seule façon dont je puisse être moi-même et que je puisse expliquer mes antécédents multiculturels et mes différents goûts musicaux pourraient être ma musique plus que ma voix. J’ai donc commencé à créer de la musique pour communiquer avec l’ère actuelle plus efficacement et à construire un pont entre la musique classique, en particulier la musique française et le hip hop, pour qu’elles vibrent ensemble à travers mon son et ma musique en étant qui je suis.

Quand as-tu commencé à faire de la musique?
Depuis que j’étais petite, j’ai toujours composé des mélodies et des accords sur le piano, je faisais parfois même de la musique classique, de la musique pop ou du jazz pour le plaisir. Le piano a été mon aire de jeux. Cependant, mon premier album de piano ‘Lizblues’ a été officiellement publié en 2015 par le nom de l’artiste ‘Silver.j’, il est disponible sur iTunes.

3 mots pour décrire ta musique?
Moelleux, pastel et froid

Qu’est-ce que Daw utilises-tu?
J’utilise logic pro x

Tes 3 plugins favoris? POURQUOI?
Mon plugin préféré est un Analog Lab 4 et RC 20 Color Retro à coup sûr, il est difficile de choisir le dernier. Analog Lab 4 a des sélections larges de clés et de synthétiques avec une excellente qualité du son que je cherche.

J’ai choisi RC 20 Color Retro parce que je fais principalement jazzhop et chill-hop qui ont des lofi-vibrations. RC 20 crée des vibrations millésibles chaudes, des textures âmées et une atmosphère ambiante qui donne complètement la bonne touche.

Comment commences-tu une chanson?
Je pose mes mains sur le clavier et j’improvise. Si j’ai une partie que j’aime, je l’enregistre et je construit avec d’autres instruments à partir de là ou parfois lorsque la mélodie me vient à l’esprit, je fredonne et enregistre sur mon téléphone pour ne pas oublier. Haha.

Pouvez-vous nous raconter l’histoire derrière ton EP “Paradise Vol.1”?
J’étais une pianiste de concert. Mais J’ai toujours eu un rêve secret que peu de gens connaissaient, ce qui était de faire des beats. Il est devenu plus grand depuis que la pandémie est arrivée et le fort désir m’a donné du courage de commencer un nouveau voyage et de m’y mettre. Fait intéressant, chaque fois que je m’assieds pour faire de la musique, j’ai un sentiment nostalgique comme si je suis dans mon propre «paradis». ‘Paradise’ n’est pas quelque part qui a un nom de fantaisiste avec du champagne. Le paradis est l’endroit où vous vous sentez à la maison, ou vous pouvez trouver les vêtements qui vous conviennent parfaitement. J’ai finalement trouvé ma place, mon paradis. J’ai donc nommé le titre ‘Paradise’ car c’est comme ça que je me suis sentie pendant tout le temps ou j’ai fait cette album. Je reviendrai toujours a Paradise et je me rappellerai quand les choses deviennent vieilles et compliquées.

Mon titre préféré est de 1990 Tokyo, peux-tu nous en parler?
Lorsque j’étais jeune, je me souviens que le Japon était au top de la culture en Asie et a introduit des modes de rue, de la musique, etc. ou du moins c’est comme ça que je me souviens. Quand j’ai écouté ce son, je me suis retrouvé remonter le temps avec une mélodie et des Vibes de Nujabes. Je pourrais représenter la scène avec des personnes élégantes marchant dans les rues et le Chillpop qui était sur le point de naitre. Avec la culture qui était fraîchement épanouie en 1990, Tokyo dans mon imagination, le nom est venu à mon esprit, c’est exactement ce que a quoi ce beat est à propos.

Quel est la partie la plus de difficulté en tant qu’artiste indépendante?
La plus grande des difficultés pour moi c’est l’auto-promo. Comme c’est le plus difficile, je suis extrêmement reconnaissant d’avoir cette opportunité! Merci encore!
Je crois que ma personnalité est prend une grande part dans ce qui le rend difficile de se promouvoir. Je suis trés casanière et une personne réservée. Il m’a fallu longtemps pour que j’ai le courage de m’exposer. Je m’améliore lentement lentement. J’apprends un peu le business de la musique pour l’auto-promotion, mais plus j’en sais à ce sujet, plus cela prend la partie amusante de faire de la musique et la pousse loin de moi. Pour l’instant, je fait de mon mieux pour au moins interagir avec des personnes qui accordent une attention particulière à ma musique et qui se concentrent sur la réussite de la musique.

Le Covid 19 a-t-il affecté ta situation et l’enregistrement de musique?
Les interactions en face à face avec d’autres musiciens motivent définitivement et m’encouragent moi. Mais pour moi, le travail de chez moi m’a effectivement aidé à pouvoir passer plus de temps à la production de musique sans consommation de temps.

Quel est ton projet pour 2021?
Je prévois de sortir Paradise Vol.2 à l’automne, ce sera un son relaxant, chaleureux et plus thérapeutique avec des mélodies lyriques et une esthétique lofi. En outre, j’ai un titre de R & B alternatif sera également qui vas sortir.

Pour la suivre sur les réseaux:
https://www.instagram.com/lizzieebluee

Posted by:blendereditor

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.