Jiva est originaire d’Ukraine, mais vit en Israël et écrit des chansons en hébreu dans une ambiance deep house. Le multiculturalisme, la voix féminine sensuelle, des paroles sages et des rythmes entrecoupés de musique ethnique rendent son travail unique et immersif.

Hello, peux-tu te présenter?
Je suis une musiciene-interprète Israéliene, avec Dmitry Dubrov j’ai créé le projet “Jiva”.

Quand as-tu commencé à faire de la musique ?
J’ai commencé à faire de la musique, puis j’ai eu l’opportunité de jouer de l’instrument. Mon premier instrument était un accordéon, j’avais 7 ans. Au lieu d’apprendre les morceaux, je composais les miens.

Tu joues aussi d’un autre instrument ?
Oui, le premier instrument était l’accordéon, puis au lycée je me suis intéressée au synthétiseur et en tant qu’étudiante j’ai joué de la guitare.

3 mots pour décrire votre musique ?
Sensualité, amour et fraîcheur.

Peux-tu nous raconter l’histoire de “Dark” ?
« Darkness »
est une chanson en hébreu sur l’influence du passé sur l’état actuel, sur la liberté dans les actions et l’attachement aux désirs. Même sans connaître les paroles, cette chanson peut être perçue musicalement immergée dans les rythmes du trip-hop et du jeu de fausset vocal.


Comment se passe ton processus créatif pour faire une chanson ?
J’ai une idée, une phrase ou un sens que je veux transmettre. J’encadre cette idée avec de la musique – j’enregistre ma voix et ma guitare ou mon synthétiseur comme support. Je l’envoie au producteur de son Dmitry Dubrov pour approbation. Il compose très bien les rythmes et les instruments. Ensuite, j’enregistre des voix claires. Dmitry rassemble et la magie opère.

Est-ce difficile de trouver un producteur de musique qui fait le son que tu veux ? Comment te connectes-tu avec eux ?
J’ai beaucoup de chance d’avoir un producteur de son merveilleux et très compétent, Dmitry.

C’est un génie, quoique modeste.Le covid 19, a-t-il affecté vos projets, votre musique, votre état d’esprit ?

Bien sûr, aussi étrange que cela puisse paraître, sans Covid-19, je n’aurais pas commencé à enregistrer des chansons. J’ai arrêté de travailler comme d’habitude et j’ai eu l’opportunité de créer.


Quelle est la partie la plus difficile pour un artiste ?
Le plus difficile est de ne pas s’impliquer dans des montagnes russes émotionnelles, quand il semble que vous ne pouvez pas sortir de l’état de tristesse et continuer à faire confiance à la musique, à créer dans différentes circonstances émotionnelles et de vie. Par exemple, la chanson “Darkness” a été écrite pendant l’escalade des missiles. Une période très difficile émotionnellement et physiquement.

Quels sont tes projets pour 2021 ?
Terminer l’album et en commencer un nouveau. J’aime vraiment le processus même de création d’une chanson. Merci beaucoup à tous ceux qui écoutent notre travail, c’est très agréable et inspirant.

Pour la suivre sur les réseaux:
https://www.instagram.com/jiva_taranenko
https://www.facebook.com/jiva.taranenko.3
https://www.tiktok.com/@jivataranenko?

Posted by:blendereditor

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.